lundi 1 mars 2021

C'est le printemps


Vulcain réveillé contemple la nouvelle nature, promesse de dames prochaines ?

A la télé, c'est merveilleux, la fonte des glaciers d'Islande ! Les touristes masqués ont bravé la rareté des vols aériens pour admirer les reflets bleus, promenader sous la glace suintante (non, ce n'est pas la pluie, il fait sec et chaud, c'est le glacier qui fond). A Dunkerque, les plaisanciers déambulent sur la plage on dirait la Riviera... ou les berges de Seine, voire de Garonne à Toulouse. Sur la Riviera, les plaisanciers en vacances faute de remontées mécaniques dans la neige ont choisi de se baigner dans la Méditerranée. En Sibérie, la fonte du permafrost dégage des restes des mammouths, que les chasseurs dégagent à grand renfort de moto pompes, pour le plus grand espoir des amateurs de cet ivoire autorisé puisque la race a disparu. J'ai gardé le meilleur pour la fin, deux meilleurs en réalité :


1-dans les pôles, ou bien il n'y a plus de glace et les navires peuvent naviguer. Mais quand il ne reste que de la glace de moins de deux mètres d'épaisseur, ce qui n'est rien pour un brise-glace, on peut construire des méthaniers géants, mûs à la (bonne) énergie nucléaire (que personne ne conteste alors que les écolos voudraient démanteler nos centrales pourtant si productives du point de vue puissance/prix). On va pouvoir naviguer librement dans l'Arctique ! Ce qui est merveilleux est qu'il y a plein de gaz désormais accessible, merci car étant chauffé au gaz, j'espère ne pas voir de pénurie dans le peu d'avenir qui me reste !


humour soviétique : il faut lire "Artica"

2 - la merveille locale, est l'arrivée prématurée du printemps. Nous avons le droit de circuler, à pied, à cheval et en voiture. Seuls les restaurants fermés empêchent la plénitude de notre bonheur, puisque, désormais vaccinés avec le bon vaccin Pfizer, nous pourrions nous y rendre (si le Gouvernement avait songé à les ouvrir pour nous qui sommes (théoriquement) immunisés). Non, les restaurants resteront fermés tant que l'immunité collective ne sera pas obtenue, sachant que ce n'est pas notre faute si les vaccins vont aux Amériques au lieu de l'Europe, qui une fois encore ne parlant pas Anglais s'est mal débrouillée pour les commander en temps et en heure.

Alors, en marchant, ce qui est entièrement gratuit, je photographie les fleurs, bien sorties, à l'image du seigneur des fleurs odorantes, le mimosa géant de nos voisins du Collège Daurat :





évidemment, à chaque fois que je vois des iris, je pense à Van Gogh !




les pâquerettes s'étalent




aviez vous observé que, telles les tournesols, elles se tournent vers le soleil ?

les voici à l'envers :




j'ai un faible vous le savez pour les violettes, on n'en trouve plus à Toulouse :

elles ont déménagé ici !






voici nos petits plaisirs, nous les gens-de-la-campagne

nous vivons avec la Nature

et je n'oublie pas les papillons : le citron est sorti !


PS : pour tout vous dire et en réalité, ces photos datent du 24 février 2021, un mois donc avant le Printemps officiel ! Nous chauffons au minimum, et économisons donc le gaz importé de Russie, n'imaginant pas investir dans une pompe à chaleur qui coûte un bras, même si l'avant-bras serait parait-il payé par le Gouvernement ... avec nos impôts...! Le gaz a de beaux jours devant nous !



Polychloros se réveille elle aussi

un espoir immense de plusieurs mois de beau temps 

devant nous !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire