dimanche 6 janvier 2019

Millière, et la Graellsia

Une lecture d'hiver froid et humide, chez soi bien au chaud : aucun papillon ne risque de voler dehors : la plupart passent le temps sous forme de chrysalide, parfois enveloppée d'un cocon, caché sous un tas d'aiguilles de pin, elles-mêmes recouvertes de neige : introuvables !

Je relis la description de Graellsia Isabellae dont je vous ai tant parlé, par Millière Pierre (1811-1887), dans l'année 1849, séance du 26 décembre. Cent-soixante-dix ans...déjà... ! ! Nous sommes 20 ans après la découverte du docteur Graells en Espagne. Découverte d'une femelle, le mâle restant alors inconnu : ceci explique les premières gravures, fort précises mais incomplètes !




Pierre Millière s'est procuré une chenille, et la décrit pour la première fois en France. 






enfin, voilà décrit le mâle.






Nous sommes aujourd'hui, et voici des photos de l'an passé :






si vous passez des vacances en Espagne, allez voir cette plaque :




PS : les fois précédentes :
https://babone5go2.blogspot.com/2016/06/ruta-de-la-graellsia-5.html

il arrive que l'on trouve sur ebay des ventes interdites : ce couple de Suisse vendu par un Allemand  de Herne, s'est vendu 70€ le 23 sept 2018

profitez de ce dimanche de janvier pour relire 

"la belle histoire" :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire