vendredi 7 septembre 2018

La datcha normande de Pierre Bergé




Une rêverie russe de Pierre Bergé et Yves saint Laurent

Je découvre chez Sotheby’s une prochaine et nouvelle vente de Pierre Bergé, et au même moment un article documenté dans « The art of the rooms » aisé à traduire en Français. Comme nous venons de revoir les chalets russes de Luchon, je suis fasciné de visiter la folie de Bergé, autrement plus belle…et décorée de vitraux marocains !


À la suite de l’acquisition du  Château Gabriel à Deauville en 1983, YSL et Pierre Bergé ont demandé à leur architecte de longue date Jacques Grange de créer a fantasy for living, un fantasme pour vivre.... et dans l'esprit de Bergé, pour créer et renouveler l'inspiration d'Yves. Alors que la maison principale est calquée sur les pièces et les personnages de Marcel Proust A la recherche du temps perdu, la conception de cette dépendance particulière est inspirée par le voyage du duo de designers en Russie pour une exposition rétrospective de mode YSL en 1986. Sur la base traditionnelle russe d’une datcha, ou maison de vacances, Grange a conçu leur folie à partir de la maison de campagne du XIXe siècle de Louis II de Bavière. Construite en pin brut autour de huit vitraux de style marocain avec un toit à forte pente et des avant-toits étendus sculptés par des chapiteaux couronnés de bois voûtés, leur réalisation d'un rêve russe se situe dans un monde de bouleaux, loin de leur vie frénétique à Paris .







Une porte russe Art Nouveau de la fin du XIXe siècle, décorée de manière flamboyante, encadre l'entrée principale . Elle a  été commandée par une princesse russe dans le village de Talachkino, près de Leningrad.



Les intérieurs ont été inspirés en partie par les décors du film The Scarlett Empress (l'impératrice rouge) des années 1930, de Josef von Sternberg avec Marlène Dietrich. Les huit vitraux de style marocain conçus en France et fixés sur des planches de châtaignier ont été le point de départ de la superposition de motifs et de couleurs, manifestant leur passion pour l'orientalisme. Un panneau polychrome du tsar Nicolas II préside un canapé orientaliste conçu par Grange. La chaise longue autrichienne est recouverte de broderies anglaises de style ukrainien. Comme dans toutes leurs maisons, les tables sont remplies de collections et de livres, et l'air parfumé de fleurs ... parfumées.


Une table d’écriture a été dédiée à un des côtés de la salle pour que Saint Laurent puisse écrire et dessiner ses croquis de robes. Au-dessus se trouve un lustre Art Nouveau belge de Serurier-Bovy; le banc est danois et l'armoire est provençale du XVIIIe siècle.



Leur datcha de style russe est de nouveau apparue dans les pages de House & Garden en 2005, offrant une vue plus étendue sur le salon principal, avec une cheminée et un miroir de style orientaliste français du XIXe siècle et un tapis russe du XIXe siècle.

Dans un coin du salon se trouve une salle à manger avec des chaises russes 1900 toujours fabriquées dans les ateliers Talachkino.




















Des tableaux de genre russes et français surmontent un textile du XIXe siècle suspendu derrière le canapé et une courtepointe bordée de velours couvre la table à cocktail.

Des trophées de chasse anciens ornent les murs de la pièce, tandis qu'un vase en émail turc domine à proximité.

Un presse-papier russe du XIXe siècle est associé à une photographie de Saint Laurent se tenant au milieu d'un troupeau de sculptures de moutons de François-Xavier Lalanne.





















Une des premières photos de la charmante cuisine révèle un lavabo en marbre surmonté de carreaux antiques français, et éclairée par un luminaire d'Europe de l'Est du XIXe siècle, une table de jardin en céramique, et une hotte La Cornue.


Dans la chambre à coucher, la chambre de Bergé comprend un lit peint coloré, un bureau et une chaise sur mesure, qui complètent les décorations russes du début du XXe siècle exposées sur un mur. La chaise de hall à gauche est suédoise du XIXe siècle et une peau d'ours brun adoucit le plancher.

Une chaise autrichienne fabriquée à partir de cornes de trophées de chasseurs se trouve sous un lustre turc du XIXe siècle dans la salle de bains.
  

Un porche latéral est aménagé pour servir le thé, tel que présenté dans le numéro de 1990 de House & Garden. Raisa Gorbatchev a donné à Saint Laurent le samovar en laiton et en émail de la même table, photographié plus tard dans la cuisine. Le thé est servi à la russe dans des verres avec des supports en argent.

Le paysagiste et ami de longue date, Madison Cox, a aménagé la terrasse de la datcha avec des fauteuils en teck faits sur mesure. Le bâtiment en arrière-plan est l'annexe à dormir, qui contient la chambre principale et une suite d'invités.



Une autre dépendance de la propriété est une caravane rome que Jacques Grange a transformée en maison d'hôtes soignée.
  

Dans la chambre des invités de la caravane, des lits en pin faits sur mesure sont posés sur un kilim, et les rideaux verts sont fabriqués à partir d'un tissu antique William Morris.

Vous avez remarqué ? ce genre d'article est rédigé comme un inventaire !

vous allez pouvoir tout acheter : 

une fois de plus, ça se passe chez Sotheby’s !



le 29 octobre !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire