dimanche 23 septembre 2018

Deux roues de Métagène aux Saintes-Maries

Les Saintes-Maries-de-la-mer restent une petite commune mythique : le petit-Rhône il y a deux mille ans coulait bien plus fort, et déposait en mer tellement d'alluvions que le rivage était beaucoup plus éloigné qu'aujourd'hui, où la navigation étant reportée sur le Grand-Rhône, c'est lui qui a agrandi son lit vers le Sud.

temple d'Artémis, reconstitué par Thalassa

Si l'on veut trouver cet ancien rivage, et les épaves qui se sont crashées à l'époque, il faut plonger en mer... et l'on trouve ! Des quantités de vestiges, comme cela vient encore d'être le cas récemment.

carnet de notes de Luc Long




L’étude d’une épave chargée de blocs de marbre (l’épave SM39), découverte à près de 20 m de fond, au large des Saintes-Maries-de-la-Mer par Pascal Chabaud, un plongeur du grau-du-Roi habitué aux eaux troubles de Camargue, livre un trésor archéologique inestimable à Luc Long et son équipe de la DRASSM. Vous connaissez Luc Long ? Ce chercheur infatigable a trouvé le buste de César dans le Rhône à Arles, et il ne s'arrête pas là : depuis le temps, il a amassé une quantités phénoménale de découvertes !

Dans notre cas, il s’agit de plusieurs bandages de roue en fer, d’environ 1,60 m de diamètre, aujourd’hui concrétionnés, chargées avec du marbre sur le navire. Ils se rapportent sans doute aux fameuses « Roues de Métagénes », dont parle Vitruve dans son encyclopédie sur l’architecture. Ce système, inventé à l’origine par l’architecte grec Métagénes, lors de la construction du temple d’Artémis d’Éphèse, permettait à un bloc de marbre rectangulaire enchâssé dans deux grandes roues en bois de tourner sur lui même, facilitant ainsi considérablement son transport jusqu’au chantier de construction. 
reconstitution en Israël





En l’occurrence, il s’agit là de l’unique témoignage de ce système encore utilisé à Rome, du temps de Vitruve.







Vous voyez ? Arthémis d'Ephèse revient une fois encore sur la scène !

Luc Long a un sacré coup de crayon : voici le Dieu Pan, en train de courtiser la Vénus d'Arles, défendue par un Eros bien petit !

https://2asm-rhone-cesar.blogspot.com/2017/12/

je dédie ce billet à Jean-Marie !

vous connaissez ma fascination pour l'industrie romaine
ce n'est pas fini : demain vous allez voir ce que vous allez voir !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire