lundi 10 septembre 2018

Je vous emmène à Dakhla (1)








Située sur la côte du Sahara Occidental à l'extrême sud du Maroc, Dakhla est une ville nichée entre les dunes de sable fin au bord d'une magnifique lagune aux eaux turquoise. Baptisée Villa Cisneros par les Espagnols en 1884, Dakhla était une des bases de l'Aéropostale et des vols transatlantiques avant la traversée de l'Atlantique Sud. Antoine de Saint Exupery y a séjourné et probablement écrit une partie de son œuvre « le Petit Prince ».




une fois de plus, je ne pouvais acheter le carnet de route de Saint-Exupéry, mais quelqu'un a du se faire plaisir avec ?

La baie de Dakhla est considérée comme l'un des plus beaux spots de surf du monde. Un voyage à Dakhla c’est donc un endroit est idéal pour les voyageurs adeptes de sport de glisse sur l'eau... mais aussi sur les dunes de sable !

Kite-camp

Par ailleurs, c'est le paradis des randonneurs dans le désert, c'est aussi celui des poissons....et des pêcheurs les attrapant les pieds dans une eau à 25°c ! Le vent chante sur la lagune, un dauphin jaillit des flots, les flamants roses traversent le soleil couchant, une immense raie passe sous votre planche et déjà le thé au parfum de menthe fraîche vous invite à rejoindre le campement au pied des collines. 

Je vous souhaite donc un séjour à Dakhla c’est l’assurance de vacances dépaysantes assurées !



La ville de Dakhla est située sur le Tropique du Cancer, à 1500 Km au sud de Casablanca. Le climat est tropical sec, la température oscille de 22 à 25°c tout au long de l'année, le sable est blanc : les professionnels du tourisme ont l'habitude de surnommer la région « les Antilles marocaines ».


Le must : les huitres, dont l’élevage ici provient d’une pionnière bretonne : Pascale Lorcy la première ostréicultrice, française de surcroît, à s’être installée dans la baie de Dakhla il y a 14 ans… Aujourd’hui, ses huîtres sont une référence en matière de goût et de qualité, à l’intérieur du royaume, mais aussi au delà de ses frontières. 





À l’époque Pascale est ostréicultrice en Bretagne à Etel depuis une quinzaine d’années. Son père Jean-Marc a fait un voyage là-bas et tombe amoureux de l'endroit : -“Il voit cette baie magnifique et il tombe sur des fossiles d’huîtres plates qui datent de 10 000 ans ! Il revient en France tout excité et me dit : Pascale j’ai trouvé un endroit formidable" ! Moi à l’époque, je croulais sous le travail : je travaillais notamment avec les filières qualité Carrefour, et j’étais en pleins préparatifs des fêtes de fin d’année. Sans trop y prêter attention, je lui confie un naissain (larves d’huîtres) dans un bocal. Il fait des essais, et en février 2002, il revient à la charge pour que je l’accompagne sur place. Peu de temps après, nous sommes partis voir le résultats in situ : "quand j’ai soulevé la poche et que j’ai vu le résultat phénoménal au niveau de la croissance, j’ai dit ok bingo, on fonce.”

C'est un vrai défi : en faire venir chez nous :

il doit bien y avoir un avion disponible quelque part ?

j'ai une adresse : 

Les huîtres de Pascale Lorcy
Tel. 06 61 33 60 65 – pascale.lorcy@wanadoo.fr

sauvé : elle est sur facebook !






ce n'est pas fini :

je vous montre les fishing boats

demain !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire