dimanche 22 janvier 2017

un Breton en Comminges

Evènement toute la journée d’hier samedi 21 : 

la C5 élit un Breton !


C’est quoi la C5 ? La nouvelle grande Communauté de Communes dont notre Ville devient la Capitale : 5 C désigne la Communauté de Communes (en voilà déjà deux) du Coeur (3) et des Côteaux (4) du Comminges. Ici les communes sont toute petites. La Capitale Saint-Gaudens compte 11255 habitants. Le quart. Il faut réunir 104 communes auparavant appartenant à 5 communautés pour n’en faire plus qu’une seule, la C5, comptant 44135 habitants. D’autres communes célèbres ? Aurignac et son musée de la préhistoire. Boulogne est certes connue, mais il ne s’agit pas de Boulogne sur mer, mais de Boulogne sur Gesse, où siège notre Sénateur. Ah oui, il y a Mont Royal, devenu Montrejeau. Voyez, peu de célébrités !

Alors samedi, grand déploiement de personnalités (143 élus) se réunissant dans un  hémicycle en arc de cercle, pour élire Président, Vice-présidents, et Bureau. Un enjeu fort : faire connaitre à la Nation cette nouvelle Collectivité. Et tâcher de relever ses défis comme ailleurs du chômage ; de la notoriété ; du tourisme, si peu mis en valeur jusqu’alors ! Tâcher de délocaliser à une heure de Toulouse quelques entreprises engoncées dans les bouchons de la Capitale de la Haute-Garonne !



143 délégués vont voter
le Maire de la Capitale prêt au combat
on ne peut pas dire qu'il stresse vraiment
le Maire de Mont-Royal se désiste
comptages ultimes

J’ai compté : il faut 9 minutes et 30 secondes pour faire l’appel des 143 : 4 secondes par nom.

Quand on vote, le tour des 143 prend 24 minutes : 10 secondes par votant, sans compter le temps pour se lever, prendre trois bulletins pour les 3 candidats, en jeter deux, et verser le bon dans l’urne. Total 24 minutes. On commence à 9H30, et on finira tard dans l’après-midi.


Au tout début, c’est le doyen qui prend la présidence, tâche que Jean de Galard exécute avec maestria. Au deuxième tour, c’est le candidat de la société civile qui prend l’avantage, un nom breton magnifique : Loïc Leroux de Bretagne. Vous pensez si je suis aux anges !



La Dépêche sait tout de lui, il suffit de lire l’interview :

-« Loïc De Bretagne, peu de commingeois vous connaissent, pouvez-vous vous présenter à eux » ?

Vous remarquez que le nom de Loïc est restreint à sa bretonitude, question de familiarité

« Je suis né dans le nord de la France, je suis le 3è enfant d’une fratrie de 5. J’ai fait des études a l’Institut d’Administration des Entreprises, diplômé en gestion d’entreprises, j’ai travaillé comme ingénieur conseil en agrochimie chez Rhône-Poulenc puis chez BSF. J’ai fini ma carrière à Chypre pour la branche allemande de BSF, ou j’avais en charge 25 pays du Moyen-Orient et d’Afrique. Je fréquentais les ministères avec qui je traitais. En 2011, à la fin de ma carrière je me suis installé dans la maison familiale à L’Isle en Dodon. On est venu me chercher pour les élections municipales et nous avons mené une campagne très professionnelle, propre et c’est pourquoi nous avons gagné. J’ai eu la chance ensuite d’être élu président de la communauté de communes. »

-« Pourquoi présenter votre candidature à la tête des 5C » ?

« Tout simplement parce que je ne suis pas encarté, issu de la société civile, donc pas d’entente partisane, seulement réelle, et donc pas conflictuelles. Pour moi il n’y à que l’envie de travailler ensemble pour le bien commun qui soit vrai. Les enjeux politiques ne m’intéressent pas. Finalement de ne pas être connu, être un homme neuf, sans discussion de partie de clan, est un atout, mais j’ai des soutiens importants dont celui du sénateur Monsieur Mèdevielle et de la conseillère départementale Madame Laurenties.

Un jour a passé, une nouvelle Communauté est née. Nouveau Président, nouvelle Direction, nous allons devoir défendre qui nous sommes à un niveau de Ville moyenne.

J’ai mes attentes perso : rénover le monument à la gloire d’Augustus Saint Gaudens, symbole de notre lien avec les Amériques. Relancer l’aérodrome de Clarac, pour en faire un outil international, permettant de faciliter notre lien avec la Catalogne et le monde. Relancer un tourisme moribond, dans une zone où pourtant abonde un patrimoine délaissé. Défendre la qualité d’un environnement marqué par les insectes les plus rares.

Ca peut être exhaltant de participer à une nouvelle aventure : révéler les potentialités cachées d’un territoire préservé, au point qu’il aura été abandonné depuis tant de temps.

Nous allons j’espère vivre de vraies aventures humaines

avec un tel nom Breton

Loîc ne peut nous décevoir


nous nous tenons à sa disposition



Magali a pris sa revanche : 1ère Vice-présidente




Pas très facile de se retrouver, l'administration préfectorale a découpé le territoire du Sud de la Haute-Garonne sans logique géographique, historique, ni patrimoniale. Nous sommes dans F9, donc découplés de F10 et F8. On espère que les Présidents des communautés regroupées créeront un étage supplémentaire dans le mille-feuilles, pour aboutir à la réunion du Sud qui regrouperait 71000 habitants, encore bien petit par rapport au poids de Toulouse au Nord !

On aura ainsi 5 étages : commune + communautés de communes + "réunion du Sud" + circonscription du Conseil départemental qui fabrique les Conseillers départementaux + PETR....je crains d'en oublier, même moi ne m'y retrouve plus dans un mille-feuilles qui s'est complexifié suivant l'adage bien français : -"pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?"

En effet, je zappe sur les circonscriptions de la Région par exemple ; sur le territoire qui élit sénateur et député, je crois bien que j'ai tout énuméré ? ?



PS : il y a un an :
http://babone5go2.blogspot.fr/2016/01/guerre-du-cochon.html

on a des références !



demandez moi : j'en ai acheté un petit stock chez Michel-Edouard Leclerc
il me les vend pour dix Euros

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire