lundi 23 janvier 2017

Chasseurs de papillons

Je corrige le bouquin, et Stéphanie m'a fixé un ultimatum : tout doit être prêt (au détail près) vendredi 27 janvier. Ensuite, tout part chez l'imprimeur. Ensuite, sortie, en mars, (ce serait le lundi 13, le jour de Saint-Rodrigue ?) encore un peu d'attente, promotion, télévisions, le grand jeu quoi ! Aussi je cherche, fouille, réfléchis, nuits blanches, et je reste devant l'écran de l'ordi, puisqu'aussi bien il ne se passe rien dehors, si ce n'est le grand froid, 

Comme d'habitude plus je cherche, plus je trouve, dans les endroits de la toile les plus inattendus, ce qui me permet de rassembler des collections dont je n'avais que des morceaux dépareillés.


les guêpiers adorent la vie en communauté
J'adore le guêpier, cet oiseau de Camargue qui nous vient d'Afrique. Mario di Maio m'en a fait un couple grandeur nature autrefois, dans la position (je répète à dessein le mot : "position", je vous mets sur la voie, c'est tout à fait ce que vous pensez). Donc dans la position suivante : le mec a décidé de se "faire une meuf". N'importe laquelle : elles se ressemblent toutes. (enfin du moins pour votre serviteur). Pardon pour l'expression triviale, mais tous les mecs savent de quoi je parle ?

Alors il chasse; Dans son bec, un très beau papillon. Il faut qu'il soit beau (pour plaire à Madame qui préfère ça à un bouquet de fleurs ou à une boite de chocolats). Il faut qu'il soit comestible, car Madame comme toutes ses congénères est sensible à la bonne bouffe.























Donc Monsieur se présente avec son cadeau au bec. Fondamental le cadeau. Madame zieute le mec, et en même temps regarde ce qu'il a dans le bec. Comme toutes les femmes, elle sait faire cette double vérification en un quart de seconde.

D'un geste d'une rapidité inouïe, va alors se passer une scène torride que nul film humain n'a jamais osé montrer :































Chrono ouvert pour un truc qui fait penser à Chirac : Monsieur jette quasiment le cadeau dans le bec (grand ouvert en signe de consentement) de la dame. Elle l'enfile gloutonnement. Monsieur a dans cette ingestion goulue l'acquiescement espéré. Donc il saute sur Madame, et copule brutalement (un peu de brutalité est tolérée dans la gent guêpière). Ca se passe très vite, tellement qu'il y a un peu de frustration, ce qui explique que la scène va se répéter ensuite...! Tu devrais être plus cool mec ! 

Son stratagème a réussi

il a sauté Madame

un vol pour se calmer, et il va recommencer !

(le papillon, lui, fait les frais de cette furie amoureuse) !











PS :

pour le bouquin je vous tiens informé :

je préfère être certain des dates de la parution chez Amazon...

...et tutti quanti

mais le jour J, on fait la fête...

...je fignole mon cadeau...

(on pense à Monsieur Guêpier ?)


référencé...dans les trois mois à venir !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire