mercredi 5 octobre 2016

Ipomoea purpurea

Je connais ici un gisement, une plantation, implantée dans un fossé, énorme, qui couvre à tel point l’espace qu’elle escalade les palmiers. Quand on cherche sur wikipedia, c’est en Espagnol que l’on trouve la description  : gloria de la mañana ; manto de María ; don Diego de día ; campanilla morada ; quiebra platos. Normal, son aire d’origine est le Mexique, mais elle est parfaitement acclimatée ici, douceur de la température oblige !















C’est une convolvulacée, ce dont j’imagine vous vous moquez éperdument ! Elle s’enroule sur tous les supports qui se trouvent à sa portée, je vous dis : les palmiers disparaissent sous ses feuilles, et elle n’hésite pas à une escalade de trois mètres de haut. Quant aux fleurs, elles ont la forme d’énormes trompettes, énormes et bleues, une couleur que l’appareil photo même à l’ombre arrive à peine à fixer.


Voici mon coin (secret)










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire