lundi 29 juin 2015

Greek people (2)

J'avoue que cette idée de  vivre avec 60 € par jour m'obsède, je cherche, je cherche, j'imagine nos amis grecs, les Grecs, leurs femmes, et voudrais vous proposer un petit florilège de ce qui fait la Grèce dans les magazines.

Préalable, il faut absolument se sortir des clichés du passé, ça c'est la Grèce d'il y a deux mille ans, on ne la trouve plus que dans les musées.


















Voici par contre des images contemporaines, voyez que les chats si je puis dire ne font pas des chiens, et que les mecs, ils assurent ! Nous pouvons être fier du slip français, le slip grec est à la hauteur ! Et puis, on retrouve chez mon copain à gauche un style vestimentaire typiquement grec : la bretelle unilatérale, laissant l'épaule opposée dénudée...j'adore !




















Chez les dames, caractéristiques typiques : la coiffure, avec une couronne dans les cheveux, la réminiscence des déesses de l'Olympe !
























Même en soutien-gorge, la bretelle, ici portée à gauche. A droite, on retrouve le souvenir des voiles d'antan, laissant les bras nus et quand-même voilés (pour entrer dans les églises).

voici la photo d'une mariée typique, sans bretelles du tout
la coiffure est du plus pur style grec
les filles d'honneur portent la bretelle à droite, même coiffure
vous avez vu la mer derrière ? mare nostrum !


L'épouse (légitime) d'un (riche) armateur est caractérisée par : le chignon ; le diadème ; la tenue grecque avec la ceinture en panthère (à moins que ce soit la panthère en ceinture ?). La bretelle se porte à gauche, laissant nue l'(admirable) épaule droite. Les sandales antiques sont remplacées par des Louboutin classiques achetées à Paris (lors d'un voyage d'affaires).






















vous avez maintenant compris l'astuce de la bretelle ?



épouse d'armateur posant sur un rocher
(le yacht est en bas)

(le bronzage est intégral)























L'astuce des couturiers reste d'utiliser le drapé dans toutes les circonstances !

Vous observez à gauche une adaptation moderne des sandales antiques.

sans omettre le diadème, ni les diam's !

Dans la journée, on adoptera une tenue plus contemporaine, petit-jean savamment troué, et montre Roleix, (obligatoire avant 50 ans). 

On espère qu'un riche armateur va la prendre en stop, 

la pauvre n'a pas l'air d'être motorisée :

c'est vraiment la dêche !




P.S : j'avoue n'avoir pas progressé d'un millimètre sur Niké :


c'est comme la Grèce, j'ai le sentiment que c'est une mission impossible !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire