mercredi 17 juin 2015

Bionic bird


Ca y est : l'homme reste le plus fort. Voici ce qui se passe : nous devinons tous la fin de la vie sur terre, avec l'augmentation de la température ; la disparition des espèces ; des forêts primaires ; des abeilles (sans oublier les papillons) ;  des barrières de corail ; des baleines ; des morues ; des ours blancs quand la banquise va fondre complètement ; des esquimaux ; et tutti quanti.

Pas grave : les robots arrivent, mais ils arrivent vraiment :

c'est : bionic world

En aviation, ils se nomment des drones, et tuent très bien à distance de vilains djihadistes (pléonasme).

Voici un drone à portée de toutes les bourses, qui va permettre de remplacer les oiseaux. Il suffit de le peindre de toutes les couleurs, on va même pouvoir inventer de nouvelles espèces animales. On n'aura plus besoin ni de Linné, ni du latin, on les nomme en anglais. Bionic bird. Le bionic piaf of Paris ! 


Pari's bionic frenchie piaf !

Car le must : il est Français ! La France se réveille ! Nous sommes fiers ! Voilà la relève ! 







J'ai hâte que ces technologies se diversifient vraiment, aux insectes, aux éléphants et aux baleines : la Création prend un nouveau départ.


On a (enfin) rejoint Dieu

l'Homme (devenu Créateur) va nous concocter un Univers sur mesure

il était temps

la Nature foutant l'camp !


PS : je vous renvoie à la libellule bionique : il y a deux ans, quels progrès depuis !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire