samedi 21 mai 2022

Un balcon sur la mer (1)


"Un balcon sur la mer" est le titre d'un film ! Nous sommes en 2010, ce n'est pas si loin, réalisatrice Nicole Garcia. Le mec c'est Jean Dujardin, le beau mec tel qu'un mec cherche à s'identifier à lui ! Forcément, il y a une belle fille, brune décolorée en blonde, donc elle parait blonde c'est l'essentiel, c'est Marie-José Croze. Pas mal... ! Au hasard d'une vente, Jean qui joue l'agent immobilier rencontre une femme au charme envoûtant dont le visage lui est familier : c'est Marie-José. Il pense reconnaître Cathy, l'amour de ses 12 ans dans une Algérie violente, à la fin de la guerre d'indépendance, où les colons ex-continentaux étaient expulsés manu-militari, gosses inclus... Evidemment il y a une nuit d'amour, leur charme réciproque est tel qu'ils succombent l'un à l'autre ... mais la jeune femme disparaît. Au fil des jours un doute s'empare de Marc (Marc c'et Jean...) : qui est vraiment celle qui prétend s'appeler Cathy ? Une enquête commence.... 

Rassurons-nous : il retrouvera la jolie meuf-blonde, ce n'est pas celle qu'il cherche et c'est encore mieux puisqu'elle est à la fois la même et une autre (brune), ce qui lui fera ... une conquête de plus... et cela finit bien !


Je sais que quand nous avons commencé à venir en Catalogne en 2010, la même année, ce n'était pas l'Algérie ! Mais il existait des ressemblances, la Méditerranée, des souvenirs des Romains, la chaleur, les plantes exotiques, une ambiance...

et mieux encore, le "balcon sur la mer"

titre abondamment utilisé en 2015

http://babone5go2.blogspot.com/2015/10/un-balcon-sur-la-mer-2.html

nous avions exploré le coin deux ans auparavant, en logeant à l'hôtel Romana de Salou :

http://babone5go2.blogspot.com/2013/05/semaine-espagnole.html

et l'année précédente, nous avions visité et photographié la Casa Navas

(alors que les photos étant strictement interdites, elles révélaient la saveur de l'interdit) :

http://babone5go2.blogspot.com/2012/05/prioriza-la-rehabilitacion-de-la-casa.html

Le covid vaincu par Saint-Emmanuel (avec une aisance incroyable, quand on pense que les Chinois peut-être à l'origine de l'infernal virus n'arrivent pas à l'éradiquer, alors que nous avons réussi à nous en débarrasser grâce à la contribution de Pfizer et de l'ARN messager...)...

... le covid donc vaincu nous sommes arrivés sans masques (mais avec tous les papiers qui sait nécessaires) et retrouvons notre balcon décennal :


seule une allée piétonne entre les maisons et la plage


la plage est encore vide de vacanciers démasqués


une (superbe) brune manie son paddle avec conviction

le temps est chaud, comme si c'était l'été, bien que ce soit encore le printemps

il y a de l'eau dans la mer, et on ne voit pas tous les plastiques qui souillent le fond

il y a encore de l'eau au robinet bien que l'eau douce manque de plus en plus

et que les récoltes de nos agriculteurs soient déjà compromises par la sécheresse

pas grave on va continuer d'importer !

Miracle ici il y a encore du poisson, donc on mange du poisson

miracle supérieur encore, la bière est fraiche

J'ai une drôle d'impression, comme si c'était la fin de la guerre d'Algérie

comme dans le film

c'est quasiment la fin du monde, Poutine continue chaque seconde de pulvériser l'Ukraine

j'ai l'impression d'être suspendu à quelque chose qui va finir

il faut bien Jean Dujardin et Marie-José Croze

pour nous laisser rêver que nous vivons un film !


je sais que c'est (très) injuste : la mer à 22°

on peut déjà se baigner !

enfin, en se forçant un peu !


l'eau ne fera 27° que cet été !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire