lundi 13 septembre 2021

Falerii novi cartographiée par radar : pareil à Lugdunum ? (2)


je crois lire : "Bienvenue à Lugdunum...convenarum ...

...sous chaque haie un acqueduc" !



ces mecs sont étonnants : ils cherchent... et ils trouvent !

c'est comme disait de Gaulle s'agissant des chercheurs (du CNRS) : 

"des chercheurs qui cherchent, on en trouve ! Des chercheurs qui trouvent, on en cherche" formule aussi bien tournée que méchante ! Aujourd'hui, répéter de Gaulle est fort mal venu, tout le monde il est beau et gentil !



ils utilisent des machines agricoles ressemblant aux nôtres,

mais ce sont des radars !



je vous la fais courte en montrant uniquement les documents finaux



j'ai sursauté de mon siège en lisant ça :



j'ai bondi de mon siège en lisant ça :

ils ont retrouvé les tuyaux de plomb ! (1)

(les nôtres sont stockés dans un hangar, mais il en reste in situ comme ici)




quand fait-on venir ces équipes à Lugdunum ?


le CR en Pdf :

la page 1/19




à consulter sur youtube : la version 14 mn

la version 42 mn




PS : pour approfondir : la traduction française de Wiki :

Falerii Novi (anglais : New Falerii était une ville fortifiée de la vallée du Tibre , à environ 50 kilomètres au nord de Rome et à 6 kilomètres à l'ouest de Civita Castellana.

Histoire

Selon Polybe et Tite - Live , les Falisci habitants de Falerii Veteres révolté contre la République romaine en 241 avant JC Titus Manlius Torquatus a été envoyé et pendant la première bataille de la Faléries ont vaincu les Romains, mais leur cavalerie a été vaincue. Dans la deuxième bataille, les Romains ont vaincu les Falerii. Les esclaves des Falisci et la moitié de leur territoire ont été saisis et Falerii Veteres a été détruit.  La guerre a duré six jours, avec le siège de Falerii Veteres en trois jours. 

Les Falisci ont été réinstallés dans une nouvelle ville dans une position moins défendable. Elle a été construite sur la rive gauche du Rio Purgatorio sur un léger plateau volcanique à cinq kilomètres à l'ouest de Falerii Veteres. Les murs de la ville, faits de blocs de tuf, avaient cinquante tours et neuf portes. La ville est restée habitée jusqu'à environ 700 après JC 

En 1829, le théâtre a été fouillé et a découvert des statues du règne d' Auguste représentant des membres de sa famille, avec sa femme Livia et ses petits-fils Gaius Caesar et Lucius Caesar . En 1903, le plan de la ville de Falerii Novi a été examiné. 

En 2020, un sondage radar à pénétration de sol mené par les universités de Cambridge et de Gand a montré un réseau de conduites d'eau qui passe notamment sous les îlots et non, comme c'est plus courant, le long des rues. L'enquête a également cartographié un marché, un temple, un complexe de bains et un monument public enterré sous la ville 

Structures notables

Le site contient les vestiges d'un temple romain qui est remarquable car il est antérieur à l'établissement et parce qu'il est grand, mesurant environ 120 mètres de long sur 60 mètres de large. Les fondations de ce temple ont été découvertes par un radar à pénétration de sol le plaçant à plusieurs pieds sous les fouilles actuelles.  

Une église abbatiale bénédictine du XIe siècle incorporant des pierres provenant des structures romaines est située près de la porte ouest de Falerii Novi.

Références

Valoriser le passé dans le monde gréco-romain . Barbue. 28 mai 2014. p. 99 – via Google Livres.

"Fragments du livre XII de Cassius Dio" . Archivé de l'original le 18 juin 2020.

 Downes, Sophie (2005). "Tête d'un athlète de Falerii Novi". Papiers de l'école britannique à Rome . Ecole britannique à Rome. 73 : 271. doi : 10.1017/S006824620003044 . JSTOR 40311098 .

 Laurence, Ray (25 juin 2012). Archéologie romaine pour les historiens . Taylor & Francis – via Google Books.

 "FALERII NOVI (Santa Maria di Falleri) Italie". 1976.Archivéde l'original le 18 juin 2020.

"Les archéologues découvrent des détails 'étonnants' de la ville romaine" . 9 juin 2020. Archivé de l'original le 18 juin 2020.

"Les archéologues découvrent les détails de la ville romaine enterrée sans creuser" . 12 juin 2020. Archivé de l'original le 18 juin 2020.

"Les archéologues ont découvert des détails 'élaborés' d'une ville romaine antique complète sans creuser" . 15 juin 2020. Archivé de l'original le 18 juin 2020.

 Keating, Fiona (18 mars 2017). "Ancien temple romain de la taille de la cathédrale Saint-Paul découvert en Italie" . ibtimes.co.uk . Temps des affaires internationales . Consulté le 20 mars 2017 .

 Christie, Neil (2006). De Constantine à Charlemagne : une archéologie de l'Italie 300-800 AD . Routledge. ISBN 978-1859284216.

La recherche, et les trouvailles ! ! 

Pour y parvenir, une équipe regroupant des scientifiques de l'université de Cambridge (Grand-Bretagne) et de Gand (Belgique), a utilisé un radar à pénétration de sol (GPR) pour sonder les profondeurs des 30,5 hectares de Falerii Novi, y débusquant des détails enfouis. 

"C'est la première fois que cette technologie est utilisée pour cartographier une ville entière", a déclaré à l'AFP Martin Millett de l'Université de Cambridge, coauteur de l'étude publiée mardi dans Antiquity. Située dans le Latium, à une cinquantaine de kilomètres de Rome, la cité romaine a été occupée pour la première fois vers 240 avant J.-C. et l'est restée jusqu'à 700 ans après J.-C. Depuis les années 1990, elle a déjà fait l'objet de fouilles et d'études. Mais le GPR permet aux chercheurs de sonder différentes profondeurs et notamment de voir comment la ville a évolué au cours des siècles.

 Selon les données obtenues par les chercheurs, "le plan de Falerii Novi s'avère bien moins standardisé que celui de nombreuses autres villes romaines, comme par exemple Pompéi", rapporte un communiqué de l'université de Cambridge. Et "le temple, l'édifice du marché et le complexe thermal, découverts lors de ces recherches sont architecturalement plus élaborés que ce à quoi on pourrait s'attendre pour une petite ville".

 Les chercheurs ont également découvert une surprenante série de conduites d'eau. Les tuyaux traversent une grande partie de Falerii Novi, passant même sous les pâtés de maisons et non pas seulement le long des rues, comme c'est plus souvent le cas. 

Les scientifiques ont identifié des thermes, un marché, un temple et des monuments publiques.

"Le niveau de détail étonnant que nous avons atteint à Falerii Novi, et les caractéristiques surprenantes que le GPR a révélées, suggèrent que ce type d'étude pourrait transformer la façon dont les archéologues enquêtent sur les sites urbains", note Martin Millett.

 j'ai bien entendu trouvé le professeur Millet

quand je lui ai proposé de l'héberger en 2022, 

il a d'abord rigolé ... et ne m'a pas dit non !



il est très très sympa 

il veut juste un tracteur (avec du gazole)

... et une charrue derrière pour porter le radar

je sais où lui trouver ça !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire