vendredi 27 décembre 2019

Les deux Jean de St Bertrand (2)

Voilà le second Jean, l'évangéliste ! Jean Baptiste le précurseur était le témoin de la lumière de l'été, qui décline peu à peu jusqu'aux jours sombres qui se terminent avec le solstice d'hiver : le Christ est né, et avec lui la lumière luit dans les ténèbres : une première étoile est apparue sur Bethléem. Une seconde sur Rome, et Saint Jérôme a annoncé la troisième étoile sur Toulouse et Saint-Sernin. Jean Claude Danis (que je salue) nous a expliqué qu'il s'agissait d'Altaïr, la constellation de l'aigle, celui de Jean l'évangéliste justement. Sur le plan symbolique, il est normal que ce Jean, qui a été évêque d'Ephèse, ait tellement influencé Jean de Mauléon, qui a voulu lui adresser un coucou amical en plaçant au-dessus de sa stalle son effigie...

(vous suivez) ?

à St Sernin, le Christ désigne l'aigle de St Jean


il faut vous accrocher, car je vous ai parlé hier de Baptiste au-dessus du siège de l'évêque ! ! 

Jean de Mauléon cumulait les mandats :

Evêque successeur de Bertrand certes ...

... mais premier des Chanoines aussi !

Evêque c'est le patron du diocèse du Comminges, que voici, tel qu'il est décrit par René Souriac avant la Révolution (après c'est l'évêque de Toulouse naturellement). 


Premier des Chanoines, c'est le Père abbé des 65 moines de St-Bertrand stricto sensu, c'est la seconde fonction, avec un siège spécial placé à droite de l'entrée Ouest par laquelle on entre le dimanche. Il y a 66 stalles moins une le compte est bon.

Derrière lui, l'évangéliste que l'on reconnait à l'aigle
 (puisque c'est lui écrivant son évangile, et qu'en plus c'est écrit tout autour)



mais là où notre histoire se corse c'est qu'il existe encore un endroit spécial, où tout se trouve synthétisé, résumé, éclairci, et où l'on comprend tout

(il était temps)

Il faut franchir la barrière du choeur, ce que l'on fait à contre coeur car normalement c'est interdit



les photos surprenantes qui suivent ont été prises par R.B, grâce à son huawei qui prend à chaque fois plusieurs vues, élimine les mauvaises, et en sort une parfaite. Les photos passables sont de mon Lumix sans flash qui n'obtient pas les mêmes couleurs vraies

et là, au sud, se trouve le trône du célébrant

à vrai dire entouré de deux acolytes, expliquant qu'il y ait trois sièges

trois Saints : Jean le Baptiste, Bertrand, l'Evangéliste

les deux Jean entourent Jean qui se prend pour Bertrand !

(vous suivez ?)






le thème johannique du serpent ou encore la coupe de poison d'Aristodème ?
Il nous reste un dernier exercice à accomplir :

nous allons remonter au-dessus du Jubé, et prendre la place de l'orateur

sur la chaire figurent les mots :

BEATI QUI AUDIVNT VERBUM DEI ET CVSTODIVNT ILLVD. LVCE XI°
Heureux ceux qui entendent la parole de Dieu et l'observent (St Luc)!


et il place son livre (car il ne sait pas tout par choeur) sur l'aigle qui sert de lutrin
(il a perdu son bec, flûte, il faudrait le réparer
voilà pourquoi les lutrins ont souvent une forme d'aigle)




et il prononce ces mots (c'est le Verbe)

"Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu...... puis il doit ajouter : "Et le Verbe a été fait chair et il a habité parmi nous plein de grâce et de Vérité et nous avons contemplé sa gloire..."


c'est tout pour aujourd'hui

...à partir du solstice d'hiver, précisément le 22, la durée du jour va augmenter peu à peu ...

... la grève finira bien par s'arrêter ?

Perséphone reste enfermée quelque temps aux enfers : c'est l'hiver : trois mois !

... mais un jour arrivera le printemps !


sonnez trompettes !

au-dessus de l'orgue




heureux ceux qui se prénomment JEAN

bonnes fêtes de fin d'année 2019 !


St Jean l'Evangéliste figure plein Est, en bas côté Midi, face au Baptiste de l'autre côté



ne mélangez pas tout : voilà le pélerin de Saint-Jacques qui a trouvé saint Jean ; c'est aujourd'hui sa fête !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire