mardi 19 avril 2022

L'Hermione en cale ...le Shtandart sans port !

 

Le mérule, ou serpula lacrymans, est un champignon. Aussi appelé « pourriture brune », il est originaire des conifères des forêts boréales. Lorsque ces arbres furent exploités et transformés en bois de construction, les spores présentes dans le bois furent également transportées à travers les frontières.

Est-ce le mal qui frappe l'Hermione ? j'ai bien peur, derrière les noms latins des affreux champignons attaqueurs, que ce soit quelque chose genre :

mérule 

Les chercheurs ont ainsi pu démontrer que le mérule avait évolué pour s’adapter aux environnements créés par l’homme. Ce champignon n’existe quasiment plus à l’état naturel sous sa forme initiale. L’analyse du génome de ce champignon a prouvé que ce champignon était devenu interdépendant de l’homme. C’est pourquoi nous ne le trouvons quasiment plus que dans nos foyers ! 

Le mérule se nourrit des matériaux présents dans la maison. Sa première source de nutriment est la cellulose du bois. Toutefois, il a été démontré que ce champignon a également besoin de calcium et de fer pour se développer. Ainsi, il s’attaquera également aux plâtres, briques et métaux afin de récupérer les nutriments nécessaires à son développement. Ce champignon apparait souvent dans des endroits sombres, avec une préférence pour les bois dont l’humidité est de 30 à 40%.

les cales de l'Hermione ? 

Le mérule est capable de survivre à des températures allant de 3°C à 26°C. Toutefois, de courtes expositions (moins de 30mn) à certaines températures extrêmes semblent ne pas l’affecter. Ainsi, nos chercheurs ont établi qu’une température supérieure à 53°C pendant 12H permet de détruire intégralement ce parasite et ses spores.

Le mérule est un excellent colonisateur. Celui-ci possède un système de transport très efficace via un réseau de rhizomorphes, sorte de micro-racine. Aussi, dès qu’il apparait dans la maison, il est capable de coloniser très vite l’ensemble des bois environnants. C’est pourquoi il est essentiel d’agir rapidement, dès lors que vous avez connaissance de sa présence. 

Il existe 2 principaux traitements pour se débarrasser de ce parasite : 

Le traitement chimique classique : la méthode par produits chimiques occasionne des dégâts importants. D’abord, il est nécessaire de gratter les enduits, déposer les plâtres, pour rechercher et retirer le champignon dans les moindres recoins. Ensuite, il faut bruler les zones atteintes, pour détruire les spores, puis pulvériser un produit chimique curatif. 

Ce traitement est long, couteux, destructif. De plus, il ne traite que localement le mérule, qui peut rester caché en sommeil dans d’autres parties de l’habitation. Il reste donc potentiellement des risques, qui peuvent ressurgir à tout moment. 

Le traitement par air chaud 

Il consiste à augmenter la température intérieure du bâtiment jusqu’à une température létale de 53°C. Les coniophores, mérules, punaises de lit et autres champignons parasites sont incapables de survivre à cette température pendant une période prolongée. Ce traitement est rapide, efficace, et ne cause aucune dégradation sur le bâtiment. Ce traitement est agréé selon la norme NF CE 14128.

Voilà pourquoi il fallait déménager l'Hermione dans un endroit déjà chaud, Bayonne avec sa cale était ainsi mieux que Rochefort, trop humide !

 aurait-il fallu pratiquer un traitement préventif ?

oui dit l'architecte ! 



heureusement, le canot (placé à l'air libre) n'est pas atteint ! 



moralité :

nous avons un peu de temps pour visiter l'Hermione en cale sèche

mais gardez le masque

pas question de ramener 

des mérules chez soi !


PS : forcément j'aime l'Hermione ! 

https://babone5go2.blogspot.com/2015/04/rochefort-boston-avec-lhermione.html

https://babone5go2.blogspot.com/2021/08/andy-peters-le-sculpteur-de-lhermione-3.html


---o---

au même moment, le Shtandart  est ... interdit de port !

le Shtandart est une frégate russe, enfin une copie de l'original, construit par le tsar 

Pierre le Grand en 5 mois, en 1703, son navire-amiral



écrit dessous : Saint-Pétersbourg

au centre, le Shtandart ouvre une 4ème mer à "l'Aigle du Nord" : la Baltique, autrefois domaine exclusif de la Suède
les quatre mers deviennent : Baltique ; mer Blanche ; mer Noire-Azov ; et Caspienne sur la route de la soie. On ne compte pas tout à l'Est la mer Okhotsk
Neptune chasse sans répit l'Hydre de Lerne, le 2è travail d'Hercule
à gauche, le drapeau blanc-bleu-rouge levé la première fois sur "l'Aigle", navire du père de Pierre, Alexei Mikhailovich
à droite, (et plein centre) le drapeau bleu et blanc de l'ordre impérial de St André, devenu le drapeau maritime jusqu'en 1918

on comprend mieux ainsi l'obsession de Poutine de récupérer les mers Noire-Azov, avec Odessa
1703 : l'Aigle règne sur les quatre mers


la croix de St André sur le croiseur amiral Moskva coulé depuis




équipage moitié Russe, moitié Ukrainiens, partis pour faire la guerre

nous avions prévu d'embarquer à Pasaia pour nous rendre à Vigo ! 





il n'y a pas la mérule à bord, mais les ports lui sont interdits :

impossible d'accoster ; d'acheter du fuel ; plus de courant
impossible de faire fonctionner le frigo :
... plus de glaçons à bord ! 

pourtant Vladimir Martus le président de l'Association privée propriétaire

est opposant à Poutine, et pacifiste engagé !

Bayonne peut-il lui permettre d'accoster ?

je me porte garant !

ce qui fait peur, c'est la tête de Pierre 1er à la proue


lire la vie de Pierre 1er fait réfléchir sur la vision de Poutine :

« Tout potentat qui n’a que la puissance terrestre n’a qu’un bras,

mais qu’il ajoute la puissance maritime, il a les deux. »

Pierre le Grand





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire