mercredi 20 avril 2022

En vélo (modèle) à Bali






 Je vous propose une fiction : un voyage en distanciel en vélo, économe en énergie, d'autant plus que je le fais en restant chez moi : les Indonésiens fabriquent en effet des jouets, du moins en ont fabriqué autrefois puisque par le plus grand des hasards, un collectionneur italien m'a vendu pas cher un vélo marrant : 41cm de long, donc assez gros, pour que le pédalier fonctionne vraiment, à une échelle que j'évalue 1/4,5, c'est deux fois plus que mes Citroën !

Je vous l'ai déjà montré, la marque est Krisna forcément, le voilà tel qu'il est conçu il faut dire assez simpliste, mais la dimension fait son effet :





Immédiatement j'ai râlé (à l'intérieur de mon moi-profond) sur les finitions bâclées, alors que le principal, les roues à rayons, sont très bien faites et tournent impeccablement : les vis utilisées sont moches, grosses, avec des écrous moches, il est facile notamment de faire rentrer de force dans les axes des tubes laiton diamètre 4 mm extérieur, pour introduire dedans des vis de 3mm qui serviront d'axe, au bout desquelles il est possible de visser un écrou à ailettes M3, qui fera plus vrai !

Pareil avec quelques accessoires en cuir, fabriqués à partir de chutes magnifiques données à l'époque par le fabricant de selles d'équitation Devoucoux visité il y a cinq ans :


Voilà le résultat :

ça c'est un vrai






figurez-vous qu'il existait d'autres modèles que celui-ci pour homme :



un vélo de course... équipé de freins ; et le mien avant transformation !

plus précieux encore : un vélo de femme : 


où trouver cette rareté, pour là encore la perfectionner ?

le vélo peut très bien être objet d'Art

à Barcelone...


et encore davantage en Indonésie !

Jean Bobet disait :

-"Le vélo, c'est le moyen 

et peut être l'art 

d'extraire le plaisir d'une contrainte" !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire