samedi 16 avril 2022

Casa Planells, le trésor de Jopep Jujol

 


Je vous ai montré hier l’altra Sagrada familia à Montferri, créée par Josep Maria Jujol i Gibert (né à Tarragone le 16 septembre 1879 – mort à Barcelone, le 1er mai 1949). Encore un architecte moderniste catalan….le fils spirituel de Gaudi, le fils égale le père ! 


Il obtient son diplôme d'architecte en 1906 à l'école d'architecture de Barcelone à la période où mon Maitre Lluís Domènech i Montaner était directeur. À partir de 1909, il est professeur auxiliaire à l'école d'architecture de Barcelone, puis titulaire en 1913. C'est le disciple de Gaudi qui le considéra bientôt comme un fils. Longtemps son rôle a été occulté auprès du Maître. Des études plus récentes lui ont rendu, entre autres, l’invention de la céramique du Parc Güell et de la Casa Batlló, de nombreux meubles, ainsi qu'une participation active à l'édification de la Sagrada Familia. Il apporta dans ses réalisations son sens de la couleur et du modelage, sa poésie dans l'assemblage d'éléments de récupération, et sa capacité à mobiliser les amateurs, en leur faisant créer des briques, et réaliser des assemblages simples à Montferri.




Il a donc collaboré avec Antoni Gaudí de 1904 jusqu'à son décès en 1926. Il a également travaillé seul, comme architecte municipal de Tarragone :  théâtre Metropol ; 1913 - 1936 : Torre de la Creu à Sant Joan Despí ; 1914 - 1931 : transformation de la Casa Bofarull à Els Pallaresos ; 1915 : le Marché central de Tarragone que j’aime tant, et dont nous avons suivi la restauration à neuf. 1918-1924 : église du Sacré-Cœur à Vistabella sur la commune de La Securita. L'église, de plan carré, est orientée sur sa diagonale (le porche est situé dans un angle). Les matériaux utilisés (brique, moellons, bois) donnent au bâtiment une allure rustique. 1920 : Mairie et école de Els Pallaresos, et 1923-24 : la Casa Planells, à Barcelone, pour terminer en 1925 avec la première pierre du sanctuaire de Montserrat à Montferri

Le bâtiment est situé au numéro 332, au coin de l'Avinguda Diagonal et de la Calle Sicilia et sur un très petit terrain de 80m2, l'exploit ayant été de créer des appartements de ... 120m2, à cause des surplombs ! L'architecte a obtenu une bonne solution basée sur les courbes créant un bel affichage décoratif sur la façade. À l'intérieur, le design de l'escalier et sa rampe en fer forgé se démarquent : toujours à Barcelone ces ferronniers !















le style est sobre, pur, couleurs blanches, carrelages minimalistes, poteaux, clarté, pourquoi je pense à le Corbusier, nous sommes en 1925...

un vélo au cadre noir posé devant la fenêtre ...

des chaises Mackintosh

... que c'est beau !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire