dimanche 14 février 2021

Le Roman de la Rose et l'arbre défendu (suite)

Vous avez compris que, valorisant l'auto-confinement que vous vous imposez, en suivant les principes de François de Closets suivant lesquels il faut accélérer la vaccination des jeunes plutôt que celle des anciens, vous restez chez vous, mais vous surfez sur la Toile, en lisant Gallica !

Vous avez découvert le Roman de la Rose l'autre jour, grâce à Priscille Lamure et à ses étonnantes Histoires, mais je ne vous ai pas montré les illustrations : car le texte est le texte, ici en gothique dont on a oublié les curieuses lettres difficiles à déchiffrer surtout quand on porte des lunettes. Mais les dessins sont les dessins, et nos Romans du Moyen-Age sont de véritables bandes dessinées !

Je vous montre seulement quatre illustrations, mais on devine que la Prieure du couvent a convoqué un moine du couvent d'â côté, puisque son couvent à elle est composé de nonnes vivant dans l'abstinence la plus totale (comme un confinement aujourd'hui). Pareil pour le couvent masculin, où il est interdit de parler, et où il faut assister aux prières toutes les quatre heures. Aucune nonne, le confinement est drastique, et la chair ... souffre ! Cruelle abstinence, chasteté "essentielle" !

Certains moines se sont spécialisés, par exemple dans la confession de leurs prochains(e), astuce pour se faire appeler, dans les circonstances qui le justifient, à exercer leur ministère lors de déplacements spéciaux et exceptionnels (aujourd'hui on dit "dérogatoires à la règle") : il s'agit de confesser sa prochain(e), et de lui donner ... l'absolution de ses péchés !


la Nature étant la Nature, la Supérieure peut fait un câlin au Moine venu confesser les nones

le mot pénis est dérivé du latin pendeo (« pendre, être pendu ») soit, « chose qui pend ».


Je n'ai pas juger utile de commenter les deux dernières images, vous avez deviné qu'Elle le mène par la peau des ... et il ne résiste pas (à la tentation, figurée en permanence par un feuillage serpentiforme).

Tout cela était un préambule, je vous montre maintenant l'arbre

et ses fruits (forcément) défendus





lisez GALLICA

Richard de Montbaston est un copiste parisien de la fin du XIVè siècle. De son atelier, sortit en particulier le Roman de la rose, enluminé par son épouse, Jeanne. 

Ayant prêté le serment des libraires en 1338, Richard de Montbaston est mentionné comme « libraire » dans le colophon de la Vie des saints. En revanche, sa femme, Jeanne, elle, prête le serment des libraires en 1353 comme illuminatrix et libraria, ce qui a donné lieu à des spéculations selon lesquelles si Richard avait le titre de copiste et était bien le propriétaire de l’atelier, il serait impossible de lui attribuer les enluminures de ses manuscrits et qu’on les devrait à sa femme, Jeanne, bien que son travail ne soit documenté dans aucun manuscrit survivant.

voici la fiche instagram de l'époque montrant Richard, à gauche, et Jeanne à droite :


https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000369q/f5.item

je l'ai feuilleté entièrement, environ 350 pages, ce fichu covid me fait faire un sacré boulot !





en cherchant, j'ai trouvé deux insectes ressemblant  à des papillons :


était-ce déjà une allusion à l'âme ?

Il faudra attendre notre ami de l'autre jour René Descartes, "l'éloge de la Raison", pour soutenir un dualisme de l’âme et du corps dans lequel l’âme échappe aux déterminations du corps. L’auteur décrira méthodiquement les caractères qui sont propres à l’âme puis au corps et lèvera les contradictions qui résultent de leur union. 

Enfin, l'âme joue un rôle fondamental dans le jeu des passions 

du moins selon la théorie morale 

des "cartésiens".

Au Troisième siècle, époque de Saint-Valentin, les Romains célèbrent le 15 février Lupercus, dieu de la fécondité. Lors de festivités appelées Lupercales, on se livre à des sacrifices d'animaux, et à des danses païennes au cours desquelles les hommes, à demi-nus, fouettent le ventre des femmes, symbole de leur fertilité...

Les moeurs ont évolué, vous pouvez Messieurs vous limiter à offrir à votre Dame 

une rose rouge si possible !


constatez comment le conformisme constant

aura au cours des âges transformé les fruits défendus de l'arbre interdit

en une corbeille de coeurs palpitants !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire