samedi 25 février 2017

Sortie d’imprimeur

Sur place à Labège-2 porte-5, nous prenons un demi avec Pythagore à la terrasse de la brasserie Lafayette, c’est commode, environnés de parking, la voiture n’est pas loin, facile de se donner rendez-vous

Depuis un an et demi, Stéphanie D.R respecte à la seconde les étapes de la création du livre et quel livre ! Là elle m’avait dit : -« sortie en librairie le 13 mars ». Je l'ai crue sur parole : le livre est déjà dans la colonne « sortie prochaine »  chez Amazon, qui vient de me contacter sur facebook ! Mon éditrice (j’utilise le possessif car elle dit : « mon auteur » en parlant de moi, elle coache un certain nombre d’auteurs, je fais maintenant partie d’une écurie dont elle est l’écuyère en Chef). me fait découvrir peu à peu nos rapports réciproques, et j'ai vis à vis d'elle le respect du aux personnes rares qui tiennent leurs promesses. Promesses et délais, elle tient les deux avec maestria. Le mot maestria me semble idoine dans la mesure où elle est d’origine italienne, Bien balancée quant à la silhouette ; et sûre... sans doute...implacable dans la conduite de son job. Je suis en réalité très impressionné, d’ailleurs je lui ai dit, elle a pris ce compliment avec naturel, (elle le savait déjà).

Si je fais le compte à rebours, pour qu’un livre soit à vendre chez un libraire, encore faut-il qu’il soit écrit ; corrigé ; illustré, terminé. Puis imprimé, enfin livré, distribué, mis en rayons, et évidemment acheté. La date de sortie de l’imprimeur (qui a son atelier quelque part dans l'Union européenne, j'imagine un peu plus à l'Est ...dans le pays célèbre pour ses yaourts) était le 21 février, nous sommes le 23, deux jours après, la promesse est tenue : des cartons de 18 emballent 18 livres, eux-mêmes pelliculés par 6 de manière à ce que 3 couches de 6 fassent bien 18, nouvelle unité de mesure !

Il y a quelques autres caractéristiques à prendre en compte : chaque livre pèse 1 Kg (pile) donc un carton pèse 18 Kg, pile aussi. 18 Kg se manient par une femme comme par un sénior, ce qui nous permet de transbahuter deux cartons de 18 de sa voiture à celle de mon copain qui m’a conduit à Labège, lieu de notre rendez-vous, mieux on dirait que c’est un hub permettant la correspondance entre auteur et éditrice (qui, elle,  profite de la circonstance pour déjeuner avec un distributeur).

Un livre qui pèse 1 Kg s’explique dans la mesure où il mesure précisément 16 x 24 x 2,2 cm. Dans cette épaisseur, se logent précisément (tout est super-précis) 200 feuilles pile, ce qui fait 400 pages pile. Avec une couverture dont la photo a été organisée pour être la même dessus ; sur la tranche, et sur le côté, le côté qui se voit quand le livre est debout dans la bibliothèque, et il faut tordre le cou pour lire le titre : « Aventures de papillons ». On tort le cou à gauche, c’est mieux à gauche, pour le moment du moins, a prévu l’éditrice. En réalité la gauche est le côté normalisé. (La droite est vraiment coincée de partout).

six sont déjà partis
Le livre est presque au format d’une feuille A4, épais, rempli de photos, de grandes photos, des photos couleurs, pas mal du tout, choisies pendant des jours une à une, munie de son copyright. Je regarde ce bébé avec ahurissement, c’est la première fois qu'en tant que mec, j’accouche d’un BB, et ça me fait tout drôle cette naissance, d’un bébé qui porte mes gênes, puisque je l’ai écrit et conçu. Mais je me rends bien compte que la typographie ; la mise en page ; les caractères ; les petits dessins ; ne sont pas de moi, mais de l’éditrice qui y a mis énormément d’elle-même, si bien que je reconnais volontiers son rôle (de génitrice) dans cette naissance. Me voilà donc comme dans un ménage, uni (intellectuellement) à mon éditrice par la puissance d’une conception commune, une impression étrange, vraiment nouvelle, il faut bien le dire, puisque nos rapports sont restés totalement immatériels ! (et contractuels)

Quand vous achèterez ce livre 28 Euros, soit 28 Euros le kilog d’après ce qui précède, en aurez-vous pour votre argent ? Je l’espère : pour le prix au kilog, ce n’est pas si cher, si l’on considère le prix d’une truffe, en ce moment 800 Euros soit 30 fois plus. Vous me direz que cela n’a aucun rapport, je vous répondrai que si, sauf que la truffe sera dévorée en dix minutes, et que j’espère bien que les aventures de mes papillons vous occuperont un temps plus long, rendu au moins aussi joyeux (en fait j'espère davantage) ! Supposons par exemple que vous mettiez une semaine pour lire et admirer les photos, à raison de trois heures par jour, cela ferait vingt heures soit 1,4 Euros par heure ce qui n’est pas si cher. Si vous mettez deux fois plus de temps, le prix horaire en sera diminué de moitié. 

les plaisirs de l'esprit ne devraient pas être comptabilisés !



non seulement je vous parle de mes papillons préférés
mais j'explique comment Linné a choisi leurs noms latins
en s'inspirant de la mythologie grecque
ce que nous devrions faire nous-même en permanence
si nous voulons comprendre les sentiments, les tragédies, et les bonheurs de la vie
des humains sur Terre, 

nous qui vivons la vie de héros ordinaires
(sauf bien sûr quand nous sommes extraordinaires) !

ce n’est donc pas si cher

si vous prenez du plaisir !

Je vous souhaite d’y prendre plaisir


et de vous convaincre, ce qui est mon but

des merveilles de la Création.




Alors mon colis de 18 Kg dans les bras, je dis à Stéphanie : -"dommage, c'est donc fini" ?

elle me répond, (les yeux plein d'étincelles) : -"non pas du tout, ça commence à peine" !

Elle va se marier, on lui souhaite tout le bonheur possible !


mars c'est demain !
pour 2,9 € 

commandez le paon du jour du livre !

il vole comme le vrai :



http://www.boutique-originale.com/papeterie/1064-papillon-magique-pour-carte-postale.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire