samedi 18 février 2017

Papilons improbables (3)

la chenille imite un serpent !

la Création sait donc ce qui fait peur ?

On atteint un sommet : cette fois c'est la chenille qui s'amuse à se prendre pour un serpent, avec ses yeux, ses écailles, c'est à s'y méprendre, elle a donc intégré la répulsion que provoquait en nous cette apparence !








Nom scientifique ? Hemeroplanes c'est un Sphingidae, la chenille a donc un appendice caudal. On la trouve en Amérique du Sud, et en Afrique. Lors d'une inspection précise, on constate que ce «serpent» est anormalement très court : la chenille a la capacité de se déguiser en serpent au moment où elle se sent menacée !

Elle jette son corps en arrière pour révéler sa face inférieure, et se gonfle pour créer une fausse tête en forme de losange, faisant surgir des «yeux». Puis elle simule la frappe d'un serpent (elle a donc observé les vrais ?) en dépit de l'absence de crocs et de venin !

plus rien chez l'adulte, à part les taches en forme de crochet sur les ailes antérieures

Aucun rapport avec Dynastor darius ! 

Lui, il imite aussi un serpent...enfin...sa chrysalide !

il est en bas à droite : aucun, rapport avec un python ?




pourtant sa chrysalide a bien une tête de serpent !


Beaucoup d'animaux ont des taches oculaires visibles sur leur corps. Dans la plupart des cas ces «ocelles» sont destinées à faire peur aux prédateurs, pour les dissuader d'une attaque qui se retournerait contre eux. 

Ces «ocelles» tentent de ressembler aux yeux des ennemis du prédateur. Dans le cas des papillons, protégés en partie par leur vol, ils n'omettent pas de placer de telles ocelles sur leurs ailes, comme un leurre capable de jouer ce rôle dissuasif.

En ce qui concerne les chenilles encore plus exposées, elles rivalisent d'imagination pour dissuader leurs ennemis, notamment les oiseaux.

Pas facile d'aborder ces questions : Darwin nous a tellement mis dans la tête le rôle du seul Hasard, que nous hésitons à évoquer la Providence ! Depuis que l'on nous retire l'hypothèse de Dieu dans la Création, nous sommes bien embêtés de formuler des hypothèses logiques !


et pourtant ?





(la prochaine fois : 

les chenilles ont-elles des yeux ?)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire