dimanche 21 août 2016

Ballade à Vielha

Quand les invités souhaitent être dépaysés (au sens éthymologique du terme), on les emmène à Vielha. Nous avions emprunté une Méhari couleur plage, le temps s'y prêtait, rien de mieux pour se changer les idées.

arrêt indispensable à Super Boya
















Pas difficile d'organiser le circuit : du plus loin au plus proche : à Lès, détour pour saluer les esturgeons (on goûtera les oeufs plus tard). Direct Vielha, la nationalité française autorise un parking sous le panneau d'interdiction, nos amis aragonais sont tolérants avec les touristes. Station émue devant le Crist de Mijaran, et le portail de Sant Miquèu. Emotion encore plus forte devant la Vierge en pleurs au pied du Christ en croix, elle tient un vrai mouchoir de dentelle pour essuyer ses larmes.
























Retour par la cantine : l'Ostau dera Nheu, où sous l'orage de grêle, nous prenons omelette et truite à la Navare....avec leurs frites ! Difficile à croire ? le menu est à ...12 Euros...un dimanche !















Ce sont les mêmes sculpteurs qui ont réalisé le tympan de Saint-Béat, dont les plaies béantes continuent de paraitre plusieurs mois après la submersion. Le tunnel est tout neuf. Mais la route qui devrait le raccorder n'est pas prête d'être ouverte, les déblais sont toujours là...pour longtemps ?

le tunnel de déviation parait terminé, mais les routes d'accès non !




dernier salut à

Passus lupi

avant de repartir !


ave, lupus !


c'est en traversant un peu avant le petit village de Fos 

que j'ai photographié le coq, perché sur la croix




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire