lundi 8 août 2016

Noces d’or (3)

En catalan, on prononce : nochés d’or, mais ça s’écrit pareil. Par contre, on ne dit pas : « 50 anys de casats » : c’est Nurcia qui me confirme, après avoir consulté un Caballero qui déjeune à côté. La tradition est donc respectée, cela fait dix ans que nous fêtons notre anniversaire chez Nurcia et Marcos, en réalité on dit : « don Marcos Pedarros Delaurens ». Comme dona Nurcia Garcia Martinez a la sienne, il a sa page facebook où je trouve cette photo prise lors d’un mariage récent. Eux n’ont que 15 ans de mariage !

La carte est toujours aussi tentante (cela fait un moment que nous ne sommes pas venus). Mais nous tombons vite d’accord : pour les végétaliennes, l’entrée s’impose : cevice de légumes. Des légumes marinés autour du coriandre et citron vert. Céleri, navet, panais, avocat, maïs, oignon rouge.
nous avons adopté depuis
longtemps l'astuce de commencer
par une dégustation d'huile d'olive













Pour l’amateur de mer, un plat saute aux yeux. D’autant plus incongru que nous sommes en montagne il faut bien le dire. En bord de Garonne, un peu à l’étiage en cette saison. Les salicornes n’existent qu’en bord de mer, et il faut toute l’industrie du transport catalan pour transporter jusqu'ici ces petites extrêmités de salicorne que l’on ramasse d’habitude à Cancale ou aux Saintes Maries de la mer ! Le titre ? « Chlorophylle accompagné de tartare d’huitres (oui !), coquilles Saint-Jacques et champignons ». Le sous-titre détaille : « une émulsion de feuilles, cresson, blettes, épinards, feuilles d’huitres (qu’est-ce que c’est ?), avec un tartare d’huitres,  coquilles St-Jacques et champignon Portobello »


Le goût d’huitres, la structure sous la dent due j’imagine aux champignons, les Saint-Jacques, ravissent le palais. Le plat comporte trois petits morceaux, que je déguste longuement ! Je pense à Olivier Rollinger : si j’étais Président, (oui, Le Président), j’inviterais Olivier et Marcos à l’Elysée, et je demanderais à mon Chef (de l’Elysée) d’organiser un concours entre les trois. Le concours serait bien entendu truqué, et je les décorerais tous de la Légion d’Honneur (sauf s’ils l’ont déjà naturellement).



Ce n’est pas fini car il y a des tas de plats principaux, exactement dix ! Là encore le choix s’impose : pour Madame le « poisson du jour en salmis », en Français ce serait un « pagre ». Avec (dans le texte) « un crémeux de chou-fleur ».


Monsieur craque pour « le cou d’agneau de Xisqueta de la Ribagorça » (on croirait entendre don Quichotte), avec ses ris panés (en effet), aubergine et « crumble de Ras-el-Hanout » (ça c’est typiquement marocain. Il y a bien le goût de l’agneau, l’odeur de l’agneau, les ris sont vraiment panés, il doit y avoir un boulot terrible pour associer tout ça, et je voyage dans les Aurès (par la pensée) mieux que si j’y étais (avec la chaleur, cela m’étonnerait que l’on mange aussi bien qu’à Bossost).











Il y a les desserts. J'en compte sept. Je vous ai montré la dernière fois les poires au vin, on dirait des rubis. Le choix est difficile, nous résistons à l’idée d’en commander deux chacun, encore que ce serait possible. Vous voyez ici un « pain-chocolat-huile-sel-noisette ». Un "crèmeux au chocolat, glace au pain pané, croustillant de grué de cacao, praliné de noisette, caviar d’huile d’olive et du sel". C’est vrai que comparé à ma pistache, le volume parait mince, elle en aurait bien mangé deux !




A côté, j’ai préféré la « pistache avec sa chartreuse verte », puisque le tout est bien vert, couleur de l’espérance. Il faut lire « éponge de pistache » qui est un gâteau. Glace à la pistache (ma préférée). Morceaux de feuillantine, de mousse de pistache, et de cacao. 

Il faut reconnaître que le chocolat réveille la pistache et réciproquement.





Voilà !

chez Er Occitan c’est toujours parfait !

terra i mare...

...devant la Garonne, aux contreforts des Pyrénées

Soyez rassurés :

il n’est pas nécessaire d’attendre 50 anys pour venir faire la fête

et succomber de plaisir !

toujours parfait


la cerise sur le gâteau
le débit est juste suffisant pour se laver les pieds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire