samedi 6 août 2016

Burk-ini

le dernier mot à la mode !

Extrait de burk(a), et de (bik)ini. Pas forcément approprié d’ailleurs car du bi-kini, qui couvrait autrefois le bas et le haut, en laissant nue la bande centrale, il ne reste plus rien du tout puisque la burka-ni recouvre quasiment tout le corps. Si le maillot une pièce avait un nom, or je ne lui en connais pas, on aurait pu faire précéder ce nom de burka, encore que cela aurait été inapproprié :

En effet, je croyais que le principe de la burka était de tout masquer, le bas, et le haut, pour ne présenter plus qu’une silhouette recouverte d’une toile de tente, avec juste la fente permettant à la possédante de voir à l’extérieur. Il faut préciser que si l’environnement est peuplé d’abeilles voire de moustiques, on peut même grillager la fente visuelle, offrant ainsi une protection totale à l’habitante des lieux contre l’agressivité bien connue des insectes piqueurs.



Or si je comprends bien le principe de ce qui est nommé (à tort) par la Presse : « burkini », le principe consiste à cacher ce qui ne l’était plus depuis que la Femme avait conquis son indépendance estivale en se montrant les seins nus, suivant le principe anglo-saxon du topless. Il n'existe pas de lowless, on dit simplement nudist.

J’imagine que c’est cette liberté (provocante) qu’il s’agit de remettre en question !

plus jamais...ça !
non plus !
ça oui, (surtout s'ils s'aiment entre-eux)  !

























Par contre, le voile intégral cachant la tête est totalement supprimé du moins devant, ce qui est le contraire même de la burka. Pire, le visage est ainsi exposée en direct à toutes les petites bêtes souvent peu ragôutantes qui se baignent dans l’eau, surtout au bord du rivage, et expose ainsi les baigneuses à une pratique totalement réprouvée par l’hygiène.

Je n’ose imaginer ce qui se passe quand une crevette pénètre dans le burkini
va se loger entre la peau et le tissu mouillé
obligeant la baigneuse à se gratter devant tout le monde...
(...avant de se déshabiller) ?


Je réfute ainsi le terme de burkini : mieux vaut dire que l’on se baigne habillé, protégeant son corps et sa peau, des agressions insectivores (sans oublier les rayons ultra-violets et autres brûlures que dispense le soleil, évitant l’utilisation (abusive) de crèmes solaires dont s’enduisent encore nos épouses autrefois modernes mais ...qui ne vont plus l'être longtemps ?


J’observe que nous avons été modernes au début du Siècle : si les hommes étaient deshabillés à l’occasion des recensements précédant le service militaire, les deux sexes s’habillaient au contraire (en tenue de détenus à rayures) avant de se plonger dans l’eau. Si cette dernière est froide, on s’habille d’une tenue de plongée. Dans une piscine, on vous oblige à réfuser le slip en faveur du caleçon, et dans tous les cas, il faut se mettre une kipa sur la tête pour éviter que vos cheveux se retrouvent dans le filtre. 

Ne nous déshabillons plus pour nous baigner !

on était déjà très mode...en 1914 !

Autre temps, autres mœurs

on va se rhabiller sur nos plages

Finis les camps de nudistes :

primeur aux burkinistes !


Vous allez à la plage ? Allez vous rhabiller !


La braderie de Lille fermée ? Allez vous rhabiller !

les rations de nos militaires seraient toutes...hallal ...

pour ne pas "les" froisser ?

difficile de les garder, nos libertés… !

c'est triste à dire : on se soumet !

la République topless ? Attention de ne pas choquer nos amis burkinistes !



Patrick converti à l'Islam :
voilà un thème super pour Camping 4 !

en faisant de la propagande pour le maillot islamique, suis-je considéré comme me livrant
à la propagande du même nom ?

J'ai hésité à rester longtemps sur ce site
n'ayant pas trouvé de burkini pour Homme !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire