mercredi 4 novembre 2015

Psyché dans la peinture (14)

Psyché...
Wilhem Kray

...aux ailes de papillon !

Nous y voilà ! le papillon, symbole des métamorphoses, donc du changement et de la transformation (« je ne suis plus le même…j’ai changé » sont les formules habituelles des politiques sollicitant un nouveau suffrage), symbolise l’âme immortelle chez les Grecs, débarrassée de son enveloppe charnelle, (la chrysalide) !

En Asie, on le considère comme le symbole de l'amour éternel et de la joie. Au Japon, il est l'emblème de la femme pour son côté gracieux et sa légèreté. On affirme même que la vue d'un couple de papillons est synonyme de fidélité amoureuse. En Chine et au Vietnam, le papillon symbolise une vie longue et la beauté.

Que les artistes associent la femme, et un papillon, voilà un manifeste fort pour représenter la grâce ; la beauté ; la légèreté ; la fragilité et, essentiel : la fertilité ; et simultanément la force et la permanence de l’immatériel, de l’invisible, de cette énergie qui constitue la vie chez les mammifères : l’âme donc.

Chez les Aztèques, le papillon est associé à Xochiquetzal, la déesse des fleurs, de la fertilité, des jeux, de la danse et de l'agriculture. Cette divinité est suivie par un cortège de papillons et d'oiseaux et incarne la dualité, car elle est aussi bien lunaire que solaire, à l'image même du papillon. Papillon de jour ; papillon de nuit. Le papillon est donc placé chez les aztèques au rang de la divinité où la religion de ce peuple est à double face : elle représente à la fois, la lumière avec un monde céleste et florissant qui s'oppose à l'obscurité, le monde des ténèbres.

Les aztèques associent aussi le papillon au concept de guerre avec cette idée même qu'un papillon butinant parmi les fleurs représente l'âme d'un guerrier tombé au combat. Il serait le souffle vital du mort redescendu sur terre sous la forme d'un papillon. C'est ainsi que les papillons sont traités avec délicatesse. Étant le symbole du passage de la vie à la mort pour renaître sous une autre forme d'existence, ils sont vénérés. Ces peuples les considèrent aussi comme le symbole d'une végétation luxuriante et bien irriguée.

Jean-Joseph Taillasson (Bordeaux)
que voilà une belle piéride !

Si l’on réfléchit bien, le mot « psychanalyse » dérive de « psyché », qui, en grec, désigne à la fois le papillon et l'âme humaine. Dans la mythologie grecque, Psyché, une princesse élevée au rang de déesse, est représentée sous la forme d'une femme munie d’ailes de papillon. On dit aujourd’hui « augmentée » car elle dispose ainsi de pouvoirs supplémentaires ! Vous pensez, après sa longue histoire que je ne vous décris pas ici, elle symbolise la destinée de l'âme déchue, qui, après bien des épreuves, s'unit pour toujours à l'amour divin (de Cupidon). Les néo-platoniciens y virent la promesse d'une renaissance, d'une vie future, d'un bonheur éternel.

Michel Philibert Genod  1827 : l'amour réveille Psyché avec sa flèche : 4° défi, elle devait mettre dans une boite une partie de la beauté de Proserpine, reine des enfers, la boite est ouverte fumante à côté d'elle...
...et la piéride est à sa place au-dessus de sa tête

En psychanalyse, le papillon symbolise la renaissance. En rêve, le papillon est d'ailleurs le symbole de la métamorphose, une transformation positive si ce dernier est blanc. Voyez ce que nous disions précédemment s’agissant des papillons blancs-nobles !

François Gérard 1798, l'union de l'âme humaine de Psyché
et de l'amour divin de Cupidon
la piéride est toujours là
on la voit mieux ci-dessous

Que le papillon soit diurne ou nocturne, il représente la lumière, mais aussi les ténèbres : je vous ai parlé de ma fascination pour Acherontia Atropos, il vit en vrai sur l’olivier ; quelques chrysalides attendent dans leur fourreau souterrain les beaux jours de 2016 pour s’envoler à nouveau, mais dans la symbolique, il tire son nom du fleuve infernal où il est né. La légende dit qu'il se serait libéré grâce à une déchirure de la terre à la mort de Pan (dieu de la nature tout entière). La chenille se serait alors nourrie de la Belladone et de Datura, deux plantes aux fruits toxiques. Son cri très particulier, plutôt plaintif et mélancolique, découlerait de l'ingestion de ces deux plantes.



« Tout crépuscule est double, aurore et soir. 
Cette formidable chrysalide 
que l’on appelle l’univers 
trésaille éternellement de sentir à la fois agoniser 
la chenille et s’éveiller le papillon. »

Victor Hugo.


la peinture la plus célèbre est celle de Bouguereau
mais il ne s'est pas donné de mal pour les ailes de papillon !
ce serait plutôt des ailes de libellules ?
Fragonard fait la même chose quand Psyché reconnait ses fautes devant Vénus

la même scène par George Rouget
le fantasme de Cupidon : deux Psyché à la fois !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire