dimanche 8 novembre 2015

Miss Butterfly (17)

Je m'instaure metteur en scène, et hésite à choisir la meilleure actrice (quel boulot ces castings !). Pour me mettre dans le bain, je sors de ma réserve de Louboutin quelques pièces exceptionnelles, équipées de noeuds-papillons !

Continuant de fouiller dans mes collections, j'avais conservé (comme un fétiche) ce vêtement, déjà très coquin quand il est en place, plus encore quand il est ôté (quoique dans ce cas l'on ne voie plus le noeud...papillon) !












J'hésite avec ce modèle, car quoi de mieux qu'un noeud-papillon ...

... que deux noeuds assortis !


Vu la qualité de nos relations (strictement intellectuelles), il est évident (mais mieux vaut s'en assurer) que comme moi vous réfutez l'hypothèse où Madame Butterfly ne porterait pas de culotte ?

je suis époustouflé moi-même de la quantité de réserves dont je dispose dans mes archives!

Ayant résolu la difficile question des sous-vêtements, je puis me remettre dans le droit chemin, avec ces allusions explicites au plus célèbre des papillons américains, Danaus Plexipus :




Il faut toutefois en revenir à l'essentiel :


















































attention ! il faut de l'Asiatique, du japonisant, 
de belles actrices-cantatrices, des papillons bleu
assortis au rouge
 devraient faire l'affaire :







Je termine ma mise en scène, par le tableau final :


Quand vous retournerez à l'Opéra, j'espère que vous verrez, écouterez

Giacomo Puccini différemment !


j'ai choisi pour vous Maria Callas 

dont la voix sublime vous met directement 

en phase avec l'au-delà



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire