vendredi 13 novembre 2015

le dernier Seigneur de Marcet

Saint-Marcet Castel

Retour du « vaisseau de pierre »

tout près d’ici ! à Saint-Marcet !

Reconstruit vers 1260 à l’initiative d’Alphonse de Poitiers Comte de Toulouse et frère de Saint Louis pour limiter les prétentions anglaises, le « très puissant château de Saint Marcet » (ainsi désigné dans les écrits historiques) ne joua pourtant ce rôle dissuasif  que peu temps et fut remplacé dès la fin du XIVème siècle par Aurignac à la tête de la châtellenie. Il n’est mentionné dans l’Histoire que pour avoir servi de « résidence forcée » à Marguerite, comtesse de Comminges, séquestrée par son troisième époux, au XVème siècle.

Abandonné au XVIème siècle, il fera l’objet dès le XVIIème siècle de démolitions systématiques afin d’extraire la pierre à bâtir.


Avec quelques amis, nous venons d’être reçus par le châtelain ; tout seul, depuis dix ans, il ramasse les pierres restantes, recherche le sable d’origine, et avec la chaux, reconstitue le mortier identique à celui qu’utilisaient les Romains. Il remonte les murs, et a déjà restauré la proue en forme d’étrave triangulaire de la Tour d’angle : car le château vu du donjon (où il a replacé le trône de Marguerite), permet déjà de voir d’en haut comme si on s’était hissé sur le grand-mât, la coque du « vaisseau de pierre ».


En bas, le dernier des Comtes de Comminges habite une ravissante demeure construite sur mesure. Il se chauffe bien sûr de bois tiré de ses forêts. Et prie dans sa chapelle privée, certes ouverte à tous les vents, mais si pleine d’histoires anciennes !

l'entrée reconstituée

les quatre otelles de la croix du Languedoc, qu'il faut lire en relief (et pas en creux)
la coque du vaisseau depuis le donjon
pour contempler le paysage tout là-haut

Quelle belle aventure vit notre Châtelain. Chut ! c’est un vrai bâtisseur. Les pierres des anciens carriers ont été empruntées pour construire les maisons d’en bas. IL n’en a plus !

Il cherche des pierres d’angle. Vous savez ? Des pierres en pierre, taillées sur les deux faces…d’un angle : cela lui éviterait de perdre un temps précieux : il est seul !


Ajoutez votre pierre à l’édifice, 

venez lui porter au château


Vous lui ferez plaisir, et vous maintiendrez un patrimoine si précieux !


on ne voit bien qu'avec le coeur (St-Ex)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire