dimanche 1 novembre 2015

Er Occitan

1er chez TripAdvisor

(inspection de routine)

la forêt en feu (suite)

classement justifié : http://babone5go2.blogspot.fr/2015/10/un-balcon-sur-la-mer-12.html


la forêt en feu depuis la fenêtre, la Garonne coule immuable

je vous ai déjà montré cet article, donnant la première place à Er Occitan...
...pour toute la Catalogne


Une inspection culinaire n'aurait pas de sens si la partialité de l'inspecteur risquait d'être mise en doute : j'avais donc "réquisitionné" sept personnes de la famille, tous les âges (quasi majeurs) représentés, avec un préavis naturellement puisque le restaurant est encore plus bondé le dimanche, bondé car c'est dimanche. Et que le classement en numéro 1 de Trip Advisor a attiré une clientèle nouvelle, qui rend délicate la position des habitués dont nous sommes, qui ont intérêt à confirmer leur présence à l'avance s'ils veulent que leur table reste bien réservée.

Que tout le monde se rassure, nous en sommes sortis ravis, tous les âges, les majeurs et les mineures, en nous promettant de revenir, chacun ayant pu voir dans l'assiette du voisin soit qu'il avait eu raison de choisir ses plats, soit qu'il aimerait bien goûter la prochaine fois ce qu'il n'avait pas choisi, mais dont il mesure davantage maintenant la pertinence.


Par exemple pour premier plat j'ai pris : "Torrin, soupe typique occitane, comme une soupe à l'ail ; jambon ; tomate et oignon, accompagnée d'une coca de tomates séchées ; anguille fumée ; oeuf de caille et de jambon". Je trouvais en effet qu'une soupe comme premier plat était pertinente, pour faciliter l'approche du deuxième plat-solide.












Je n'avais pas tort, même si ma voisine avait choisi une variante avec : "crème aux oignons rôtis ; lard farci d'oignons frits ; crème à l'oignon, oeuf basse température ; et mousse de fromage". Il y a huit entrées, donc vous en ratez forcément sept !

Pour le second plat le must était apparemment le "ris de veau avec pommes de terre citron, artichauts et câpres", parce que non seulement il s'agissait de ris de veau, mais que le léger croustillant de l'accompagnement rendait ceux-ci sublissimes.


J'ai craqué (et je ne le regrette pas) pour les saucisses, mais pas n'importe lesquelles, "des saucisses de pieds de porc de Porté-Estop (où est-ce ?) ; petites seiches (pour moi c'était des calamaritos extraordinairement frais et tendres sous les dents du fonds récemment restaurées) ; amandes ; petits haricots blancs ; et huile d'encre (de l'encre noire de seiche évidemment).

il faut observer avec attention les petits haricots à droite ; la saucisse partout, surmontée des calamaritos
l'encre noire forme des yeux sympathiques, c'est croquant à souhait

Dans un genre très différent, même opposé si l'on peut dire, "le colin sauce verte d'algues de codium ; coques et blettes", était d'un goût iodé donc marin typé, on se serait cru en bord de mer, et vous savez si on apprécie ce genre de situation "balcon dans l'eau", surtout quand on déjeune en pleine montagne !

on ne saurait faire plus vert-écolo que ce colin-vert !

Nous sommes partis en accord total avec TripAdvisor

sauf que nous, nous venons ici depuis au moins cinq ans 

nous n'avions donc pas attendu !

les desserts sont à la hauteur avec cette mousse de bière-noire

là il s'agit d'une soupe de poires avec un fonds de glace





































avec un Sentido 2011 Ribera del Duero

de la région de Burgos, nous sommes à l'opposé : nous voyageons loin !
en hommage à la Maîtresse de maison

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire