jeudi 23 octobre 2014

Que la Réforme est belle !



 « Non giudicatemi per le forme »

Ne vous fiez pas aux apparences !

C’et l’éternelle question : peut-on être belle et intelligente ? C’est la question (fondamentale) que pose Maria Elena Boschi, la Ministre italienne des Réformes.

Tout esthète va vous faire la même remarque : voici la réincarnation vivante de Vénus, dont je vous ai montré souvent la statue de marbre (1), mais rien que voir Elena dans une tribune, émeut, parai-t-il tout ce que l’Italie compte d’hommes, qu’il s’agisse des hommes « normaux » (donc de mâles) ; sans compter les Parlementaires !

Maria Elena Boschi, 33 ans, est une avocate (elle est donc intelligente), elle est bellissima,  et députée italienne, nouvelle ministre pour les Réformes constitutionnelles et les Relations avec le Parlement du gouvernement Renzi.

Antoine, qui ne rate rien sur la toile, m’envoie (pour mon anniversaire) cette photo prise lors de la prestation de serment. Elle  fait le buzz sur les réseaux sociaux et dans la presse people depuis quelques jours. Sauf qu’il s’agit d’un montage photo…

Les internautes et la presse ont abondamment commenté le cliché sans savoir qu’il s’agissait d’un faux. Faites donc attention : ce que vous allez voir est une photo retouchée !

Dommage !


la vraie photo à gauche, la truquée à droite

Matteo Renzi est en face

'Non giudicatemi per le forme'

In Jeans e tacco 12, la Boschi si confessa alle Invasioni barbariche

"Je veux être jugée sur mes réformes, pas sur mes formes"

Vous pensez si la presse se déchaine : Elena a  beau ne rien se mettre sur le dos, un jean par exemple, pas de bol, le jean moule ses formes ! Ele  a beau chausser des talons hauts (12cm), pas de bol, elle arbore ainsi une allure altière, les cœurs chavirent !

Voici le texte dans la langue de Dante : « Jeans e morbida  camicia bianca, ma sempre tacco 12 : Maria Elena Boschi versione casual, si confessa alle Invasioni Barbariche su La7. ''Voglio essere giudicata per le riforme non per le forme'', ribatte la Boschi a Daria Bignardi che insiste sulla sua avvenenza e sui tanti commenti soprattutto maschili che girano sempre intorno alla bellezza della parlamentare ».



''Il mio aspetto fisico non è merito mio ma della ma mamma e del mio babbo, io voglio essere valutata per il lavoro che faccio'', ha protestato la Boschi che però ha detto di non soffrire per questo martellamento (''sarebbe stato peggio il contrario'', ha osservato).


Sul battibecco con Lucia Annunziata, la Boschi ha negato di averle rivolto delle ''minacce'' per far togliere dall'Huffington Post l'articolo che la riguardava. ''C'erano tre cose false, tre bugie - ha detto la Boschi -. e io volevo solo ristabilire la verità dei fatti chiedendo lo spazio per una smentita.

E' diritto di tutti riaffermare la verità''. Tra pubblico e privato, il ministro Boschi (''preferisco ministro a ministra'', ha puntualizzato) ha ricordato quando per quatto anni di seguito ha vestito i panni della Madonna (''non la cantante'') nel presepe vivente del suo paese che condivide con il ''compaesano'' Pupo (il cantante).


Il faut donc se rendre en Italie pour rencontrer la Réforme…

…en beauté !

dommage qu’il n’existe pas un Ministère de la Vérité…

comme vous le savez…

…elle est toute nue !



je jure de dire... la Vérité !


(1) PS : c’est le moment de relire : "des Vénus partout" ! http://babone5go2.blogspot.fr/2014/09/des-venus-partout.html


ma discrétion habituelle m'empêche d'agrandir cette vraie photo ...de la  Vérité...!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire