vendredi 24 octobre 2014

Marianne restaurée !



Marianne oubliée. Marianne ignorée. .. Marianne déposée... sur une palette, affalée. Lavée. Récurée. Oubliée ? Non, réflexion intense pour la remettre en un lieu symbolique : Place de la Laïcité !

Devant le cloître de l’abbaye de Bonnefont. Devant le buste d’Azemar. Devant Didier Daurat.

Cadeau ce matin
(pour mon anniversaire)...
...il faut le faire !

Voici le Procès verbal du Commissaire du Peuple, ce jour 24 vendémiaire an 225 (après 1789). Jour de la Saint Florentin.

Marianne, terrassée...
Marianne...redressée...

Marianne sanglée...

Marianne...collée...!
Marianne...libérée
après le stress...c'était chaud-grave !

Nous, Babone, élu du Peuple, chargé par le Maire de la Ville de Mont Unité (autrement dit du Sieur Saint-Gaudens, citoyen de cette Ville, décapité par les Wisigoths en l’an 475 de notre ère), des symboles protocolaires et républicains,

                     dressons le Procès-verbal suivant, en application de l’article 15 de la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen, qui dit : « la société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration ».

à dix heures quinze (du soleil)

avec la participation active des ci-devant citoyens-maçons :

la preuve que le socle est d'équerre

Bordes Jean-Marc, Maître maçon, muni des instruments de sa fonction :  truelle et niveau
Latour Jean-Michel, compagnon maçon, équipé de même
Ferrand Jean-Marc, compagnon, équipé de même
Drissi Nils, stagiaire, apprenti maçon
Diaz Christian, chauffeur d’engin dit « Manitou »


avons restauré la République



pour l’édification de nos contemporains

et pour brandir devant leurs yeux

qu’ils soient à pied, à cheval, en vélo, ou en voiture

Marianne libérée ; combattante pour la Liberté de par le monde

garante de la devise révolutionnaire :

Liberté, égalité, fraternité


sois Toi, Marianne, ouvre nous la voie !


Merci à toute l'équipe des maçons !


pour lire les billets précédents :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire