vendredi 10 octobre 2014

Devenir soi


Je me repasse en boucle cette réplique d’Arditi, dans je ne sais plus quelle pièce de théâtre : -« car... qui d’autre peut donc être à part soi ? »

Il est vrai que l’on attend trop souvent des autres les solutions à nos problèmes personnels. L’Etat providence (alors qu’il en a de moins en moins les moyens) ou plutôt paternaliste ferait mieux de nous renvoyer à nos responsabilités personnelles plutôt que tout régenter à notre place. Il nous encourage à ne plus croire en soi.

La solution, nous disent depuis longtemps les bouddhistes, est en soi, encore faut-il y  trouver les ressorts de la confiance (en soi) qui nous fait sortir de la procrastination (ça y est, j’ai réussi à ressortir ce mot fascinant), pour devenir actif. 

Stade supérieur : pro-actif.

Je suis bien rassuré que Jacques Attali, (il se rend compte que ses prévisions les plus noires risquent bien de devenir justes), se mette à nous inciter à croire davantage en nous :

« Dans un monde aujourd’hui insupportable et qui, bientôt, le sera bien plus encore, il est temps pour chacun de se prendre en main, sans attendre indéfiniment des solutions miraculeuses. Il ne s’agit pas de résistance, ni de résilience. Mais de devenir soi ». 

C’est lui qui s’exprime. Je lui donne raison !


Je cite Fayard : « De Gandhi à Steve Jobs, de Bouddha à Picasso, ils sont nombreux, ceux qui se sont libérés des déterminismes et des idéologies, pour choisir leur destin et changer le monde.

Aujourd’hui, mille trajectoires humaines, célèbres ou anonymes, donnent le signal d’une nouvelle Renaissance. Toutes incitent à réfléchir au chemin que chacun peut emprunter, pour choisir et réussir sa vie.

Plus nombreux seront ceux qui ne se résigneront pas, plus profonde sera la démocratie, plus seront libérées des énergies, plus seront créées des richesses.

Où que vous soyez, qui que vous soyez, agissez comme si rien ne vous était impossible.

Ayez le courage d’agir. Prenez le pouvoir sur votre vie ! »


Cette admonestation m'a réveillé !

Je vous dirai ce que je pense de ce bouquin que je viens de commander chez mon libraire favori, décidant (je suis en pleine crise du moi) d’abandonner Amazon (qui ne paie pas ses impôts en France) pour faire appel à lui, pour espérer le voir longtemps travailler chez nous.

Je viens d’ailleurs de trouver chez lui l’édition revue et augmentée de « Indignez-vous » de Stéphane Hessel, et me mets de suite à la lecture. Il y a 32 pages, ça y est, je les ai parcourues avec le même enthousiasme que les quatre millions de lecteurs qui m'ont précédé sur la planète entière. Et puis tant qu’à faire, j’ai acheté le dernier Modiano, depuis qu’il est devenu Prix Nobel, je ne pouvais faire autrement.






Il est temps que je devienne moi…





…ne croyez vous pas ?






comme le disait Héraclite :

"si tu n'espères pas, tu ne rencontreras jamais l'inespéré"


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire