samedi 10 mai 2014

Tempus fugit



Les vacances servent à être dépaysé. Dé-paysé, c’est changer de pays : changer de langue oblige à s’expliquer. Dans un lieu inconnu il faut se situer dans l’espace ; trouver son chemin ; s’orienter. Trouver de quoi manger, comment se distraire ; changer de vie, d’horizons, d’heures, surtout ici.

La Cantabrie nous a dépaysé, offert mille nouveautés.

c'est un ébéniste à l'ancienne, il crée des meubles de paradores

Ensuite, on retrouve l’envie de retourner chez soi, retondre le gazon (qui n’a pas cessé de pousser en notre absence), refaire des courses, retrouver ses marques, ses habitudes.

sans doute part-on pour mieux revenir ?

le temps passe, inexorablement

il y avait à Santillana del Mar de belles horloges

(chez Alphonso Fernandez)


dont les sonneries régulières marquaient le passage du temps.




…tempus fugit….





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire