mardi 20 mai 2014

Rhododendrons (2)


Je reconnais vous avoir fait le coup l’an passé, avec mes rhododendrons ! Ecoutez ! je conserve gravé dans ma mémoire la célèbre entrée de Beg Meil, quand nous allions au CEMPAMA en mai, (ancien Grand-Hôtel donnant sur la plage, où il y avait une chambre affectée à l’Autorité académique), et suis tellement heureux d’en avoir un petit témoin chez moi !


Pour les ignorants, mais ils sont excusables tellement le sujet est pointu, le site de Beg-Meil d'Agro Campus Ouest, puisqu’il se nomme désormais comme cela, « a pour principale mission d'accompagner l'adaptation des équipes éducatives de l'enseignement technique agricole aux évolutions des métiers auxquels ils forment et aux mutations en cours dans l'enseignement ». Je répète la formule officielle, chaque mot y est pesé au milligramme !

Cette mission s'exerce dans le cadre du Système national d'appui (SNA) à l'enseignement agricole mis en place par le ministère en charge de l'agriculture. Le site a changé de nom depuis mon époque, le sigle initial signifiant : «Centre d’études du milieu et de la pédagogie appliquée du Ministère de l’Agriculture ». Pour faciliter la dite pédagogie, il existe une écloserie de poissons, (puisqu’on est proche de la mer) ; et un centre de documentation et d’information. Vous avez bien lu : cet endroit (paradisiaque) s’adresse non pas aux élèves, mais bien aux professeurs, autour de deux principaux pôles d'expertise :

-agricultures, territoires et environnement (agriculture et développement durable, alimentation, gestion des ressources naturelles et biodiversité). Ce n’est pas par hasard que j’ai mis un S à agricultures, car les initiés savent qu’il y en a plusieurs !
-aquaculture et espaces littoraux (pêche durable, aquaculture marine et continentale, gestion intégrée des zones côtières, aménagement du territoire et développement local). C’est comme cela que le Centre accueille des élèves aquaculteurs, qui auront comme leurs homologues la DJA (dotation aux jeunes agriculteurs).

Le chic quand avait lieu l’inspection (académique du DRAF) était de se faire montrer l’argenterie, puisque le Grand Hôtel avait été à l’époque vendu au Ministère de l’Agriculture entier, avec meubles et vaisselle. Il faut vous dire qu’elle n’était pas terrible, sinon le vendeur ne l’aurait pas laissée en l’état !











A l’entrée, une grande fresque de l’école de Pont-Aven représentait un sujet local : de jeunes finistériennes ramassant du goémon. Sujet typique du XIXè, j’aurais bien aimé vous le montrer mais en inspection, impossible de prendre des photos faute de ressembler à un touriste ça ne se faisait pas ! Depuis lors, je sais qu’elle a été remise au Musée de Quimper. Je viens d’en feuilleter les peintures, impossible de la retrouver, même si (aucun rapport) je tombe sur la légende de Kerdec, de le Quesne Fernand. Il eût été inconcevable qu’un tel sujet figurât dans un établissement d’enseignement de Maîtres, je vous prie de le croire ! Vous allez tous (j'espère) procéder à d'urgentes recherches pour vous documenter sur le ci-devant Kerdec, qui n'a pas de maillot pour se mettre à l'eau ? Je vous montre en échange un adorable sujet de Drouot, le sculpteur qui a donné son nom à la célèbre salle de vente de Paris, qui est en réserve chez un ami proche de Cancale !









































Voilà l’explication de ma fascination pour les rhododendrons, (et pour la Bretagne), les images parlent d’elles-mêmes !






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire