lundi 26 mai 2014

France bleu-marine



Nous sommes dimanche 25 mai, je suis d’astreinte : rendez-vous : 7 heures 45, le bureau de vote numéro 9 ouvre à 8 heures, et une électrice, munie d’une cane, patiente à l’entrée dans le froid, pour bien nous montrer notre férocité de la laisser dehors : je lui offre d’entrer, elle refuse par fierté, préférant prendre froid. Elle votera à 8 heures pile. Durant les douze heures d’ouverture continue de ce dimanche de fête des mères, le flot des séniors-électeurs ne se démentira pas, à la vitesse de 30 à l’heure. Bien petite vitesse ! Fléchissement à midi, repas des mamans. Fléchissement à partir de 18 heures : encore deux heures d’attente…pourquoi vraiment ?



A vingt heures (pile) le scrutin est clos, et commence le (fastidieux) dépouillement. On a réussi à trouver les scrutateurs (volontaires), et commence le comptage des 332 enveloppes (sur 711 inscrits). Signature de chaque enveloppe contenant un bulletin nul. Empilement des bulletins verts (c’est José Bové). Marron (c’est Mélenchon). Bleu marine (c’est Aliot). Ne surtout pas confondre avec le bleu-ciel d’Alliot-(Marie) ! Et puis les noms d’inconnus, qui ont tenté d’être élus à Bruxelles, qui sont ces Marty ; Lesellier ? Boussion ? Juy (Monique) ? Husset (Marie-Jeanne) ? Martinez (Jean-Claude) ? Chamagne (Régis) ? Il faut trouver de la place pour aligner leurs quelques rares bulletins….tentation (compréhensible) : toucher 6000 Euros par mois. Plus 4000 de frais divers. Plus les déplacements mensuels entre Bruxelles et Strasbourg. Quand on est élu c’est (parait-il) fastidieux. Quand on y aspire, c’est (parait-il) merveilleux, et on peut tenter de se loger dans un appartement Art-Déco à Bruxelles,  frites et bière à volonté !



Le premier Ministre vient de réagir en affirmant que, de toute façon, il ne changerait rien à sa politique. Je pense qu’il est arrivé, comme son copain le Foll, à ce que Peters, l’auteur du syndrome de Peters, appelait le seuil d’incompétence : chacun, un jour, trouve ses limites, physiques ou intellectuelles (ou les deux), et ils y sont parvenus, même si ce seuil pour eux est plus élevé que pour nous, commun des mortels : ils ne savent rien faire d’autre que ce qu’ils nous martèlent à longueur de télé : leurs dogmes (du modèle social français arrivé seul au Monde à la perfection absolue) ; et le pacte de responsabilité (sans réforme structurelle) pour le conserver. Ils vont continuer de le mettre en œuvre jusqu’au bout, assommant les classes moyennes d’impôts, exagérant du coup l’exil des français aisés, sans compter celui de nos jeunes diplômés, vers les pays anglo-saxons. Les profs pour leur part vont être renforcés de 60.000  fonctionnaires de plus, alors qu’on aurait pu augmenter les salaires des titulaires actuels, en leur demandant de meilleurs résultats. On ne supprime toujours pas les 35 heures…on marche sur la tête… !

Du coup, les électeurs se sont dit que pour faire bouger cette inertie, il fallait voter extrême, et nous arrivons ici, comme partout, à la majorité pour Aliot, suivi (d’assez loin) par Alliot (Marie). J’imagine assez MAM, la reine de Saint-Jean de Luz, s’éloigner durablement du paradis de sa résidence atlantique, partagée avec la Tunisie, pour siéger dans les brumes de la Belgique : comme elle va souffrir !
 
on ferme dans un quart d'heure !
En regardant ce matin les conséquences pour les 74 élus en France, la liste des noms est assez étonnante, mêlant les connus, y compris les recalés d’élections locales,  et les sempiternels abonnés aux fonctions électives (c’est un métier d’être élu, je sais !) aux stricts inconnus, notamment les nouveaux du FN !

En voici quelques extraits, (amusants quand on sait le peu d’intérêt pour Bruxelles avoué par certains intéressés ; et amusant aussi, quand on retrouve d'anciens ministres (prestigieux) qui ont trouvé dans cette élection une seconde vie professionnelle ! J'ai exprès ôté les noms de partis pour vous obliger à les retrouver de mémoire :

Florian PHILIPPOT ; Karima DELLI ; Nicolas BAY ; Virginie ROZIÈRE ; Anne SANDER ; Emmanuel MAUREL ; Mylène TROSZCZYNSKI ; Guillaume BALAS ; Steeve BRIOIS ; Arnaud DANJEAN ; Christine REVAULT ; Jérôme LAVRILLEUX ; Aymeric CHAUPRADE ; Jeanne POTHAIN ; Louis ALIOT   ; Sophie MONTEL ; Younous MARJEE ; Marine LE PEN ; Marc JOULAUD      ; Yannick JADOT ; Edouard FERRAND ; Rachida DATI ;         Philippe JUVIN ;Sylvie GODDYN ; Sylvie GOULARD ; Angélique DELAHAYE ; Edouard MARTIN ; Franck PROUST ; Nadine MORANO  ; Bernard MONOT ; Sylvie GUILLAUME ; Dominique MARTIN ; Isabelle THOMAS ;Constance LE GRIP ; Michel DANTIN ; Pascal DURAND ; Vincent PEILLON ; Éric ANDRIEU ; Gilles LEBRETON ; Renaud MUSELIER ; Tokia SAÏFI ; Brice HORTEFEUX ; Gilles PARGNEAUX ; Jean-François JALKH ; Patrick LE HYARIC ; Pervenche BERES ; Jean-Luc SCHAFFHAUSER ; Marie-Christine VERGIAT ; Nathalie GRIESBECK ; Philippe LE CONSTANT ; Robert ROCHEFORT ; Alain CADEC ; Dominique BILDE ; José BOVÉ           ; Michèle RIVASI ; Marie-Christine ARNAUTU    Mireille D'ORNANO Jean-Luc MELENCHON ; Marielle DE SARNEZ ; Bruno GOLLNISCH ; Joelle MELIN ; Joëlle BERGERON ; Marie-Christine BOUTONNET ; Elisabeth MORIN-CHARTIER ; Maurice PONGA ; Dominique RIQUET ; Françoise GROSSETÊTE ; Michèle ALLIOT-MARIE ; Alain LAMASSOURE ; Jean ARTHUIS ; Jean-Paul DENANOT ; Eva JOLY ; Jean-Marie CAVADA ; Jean-Marie LE PEN    

Ecoutant Dany (ex : le rouge) commentant ces résultats sur Europe 1 ce matin, il annonce : « de toute manière, le FN ne pourra rien changer, et la majorité actuelle du Parlement européen perdure, les électeurs ont eu beau tenter d’imposer une autre politique, l’Europe actuelle va rester l’Europe… » !


Pourquoi avoir voté hier alors

 jour de la fête des mères…

…ces 14 heures d’attente dans un bureau de vote


Pour changer quoi ?

pour la fête des Mères, les enfants avaient préparé un brochet froid...
...avec deux mayonnaises : huile d'olive et aïoli...
...une merveille !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire