vendredi 9 mars 2018

Ils m'ont posé ce foutu Linky

Le temps passe, nous sommes le 3 mars, coupure inopinée de courant dans l'après-midi : je regarde sur TF1 un feuilleton d'autant plus passionnant qu'il est débile, une façon courante désormais de se vider le cerveau, avant qu'il se recharge à nouveau....(?) La télé affiche brutalement un écran noir. Descente précipitée à la cave, qui sait si le disjoncteur a déclenché ? Non ! L'armoire est dans la position habituelle, tous les appareils levier en haut...

Je sors...trois voitures bloquent le portail, c'est une attaque armée ? Je me méfie désormais des bandes organisées qui attaquent les séniors en plein jour, (le home-jacking) la coupure du courant étant le préalable pour faire taire l'alarme, 

...c'est ça, c'est mon tour...!

Je sors dans la rue, la témérité des faibles...Les attaquants sont là, deux par terre, les sous-traitants, ils ont déposé le vieux compteur de ma voisine et le mien. Ils sont en train de reposer le jaune Linky. Le troisième homme dépend d'Enédis, c'est écrit sur sa combi-jaune; il surveille les deux assaillants. Jeunes, plutôt sympa, des mercenaires. Chacun doit poser 8 compteurs dans la journée, pas le temps de traîner. Ils se défendent : tels le facteur qui  procède ainsi, ils ont appuyé sur la sonnette, fait (comme à l'armée) les trois sommations préalables, et faute de réponse, ont arraché les fils électriques. Ce sont des exécutants, les donneurs d'ordre sont planqués (au chaud) quelque part...?

Ce n'est pas une attaque armée

(pas cette fois-ci)

C'est EdF dit Enédis qui actionne ses sous-traitants

(c'est un contrat)

On m'a posé de force un Linky !

il faut reconnaitre : c'est un progrès : j'ai la date et l'heure

On me remet une enveloppe : dessus le téléphone d'Engie, qui aurait du (pu ?) m'avertir d'avance, après tout, j'ai un site internet chez EdF. Je relevais mon compteur d'avant "de confiance". On sait m'envoyer un email pour me raconter des âneries commerciales. Il y avait ce mot "confiance" entre nous...du baratin ?

Si je voulais je pourrais râler téléphoniquement, demander pourquoi la dépose étant soit-disant prévue en avril, on anticipe en mars, sans me demander mon avis ? A quoi cela servirait-il ?


La nuit porte conseil. Je me dis que le Premier Ministre ne me demande pas mon avis pour m'imposer de rouler bêtement à 80 Km/H demain sur les portions de routes départementales droites, alors que les portions dangereuses sont déjà toutes abaissées à 70 ou 50.

Je me dis qu'Emmanuel-Président ne m'a pas demandé mon avis pour diminuer ma pension de 100 Euros par mois, et maintenir ma taxe d'habitation dont tout le monde est exempté.

Je me dis que le Bien dont notre Société-du-Bien nous abreuve, en nous interdisant de boire du vin ; de fumer, en nous forçant à manger cinq légumes par jour ; en nous interdisant de parler aux femmes du sexe opposé, en prévoyant de nous faire rouler à 80 Km/H, en nous imposant des Linky, en nous interdisant toute initiative non-contrôlée par le Pouvoir, devient un vrai-pesant fardeau.

Je voudrais de l'initiative

un individu, un citoyen, responsables

je ne constate qu'une Société plus bureaucratique que jamais.

Je vis mal cette drôle de démocratie 

imposée par Paris



vous pouvez râler au téléphone griffonné sur l'enveloppe

ça ne sert strictement à rien !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire