jeudi 1 mars 2018

Connaissez-vous Lagrenée ?

Je poursuis inlassablement la quête de quelques œuvres classiques comme la mort de Cléopâtre, et je trouve toujours de nouvelles peintures, et les peintres qui les ont imaginées. Toutes ne sont pas au Louvre, mais dispersées dans certains musées régionaux, où il arrive que l’on trouve un Rubens : Pau par exemple ; ou Fontainebleau ; Dijon ; Douai ; Quimper ; Rouen... 

Voilà comment je découvre Louis-Jean-François Lagrenée, dit « Lagrenée l'aîné », né le 21 janvier 1725 à Paris où il est mort le 19 juin 1805. Ca sent la présence de Napoléon à ces dates, par exemple, il est fait chevalier de la Légion d'honneur le 15 juillet 1804, un an avant de mourir. Son jeune frère Jean-Jacques, dit Lagrenée le Jeune, fut son élève. Son fils Anthelme-François Lagrenée fut également peintre et son gendre, Antoine-Laurent-Thomas Vaudoyer, architecte.

J’ai la même admiration pour la façon dont voyageaient nos anciens, puisqu’il est en Russie en 1760 où l'impératrice Élisabeth le nomme peintre de Sa Majesté et directeur de l'Académie des beaux arts de Saint-Pétersbourg à la suite de la mort de Louis-Joseph Le Lorrain. Il est directeur de l'Académie de France à Rome. Le 2 octobre 1762, il est nommé professeur de peinture à l'École des beaux-arts de Paris en remplacement d'Edmé Bouchardon. Il aura pour successeur Antoine-Denis Chaudet en 1810.

La loi du 27 juillet 1793, et l'inauguration du 8 novembre 1793, créent au Louvre le « Muséum central des arts de la République ». Il ne comprend à son ouverture que la Grande galerie le long de la Seine où sont exposées les collections du roi, propriétés de la nation après l'abolition de la monarchie un an plus tôt, et les œuvres saisies chez les émigrés ou dans les églises.

Voilà comment Lagrenée représente l'évènement :


nous sommes justement dans la grande galerie du Louvre
le comte de la Billarderie d'Angiviller, chevalier de la Légion d'Honneur est entouré des Arts,

peinture et sculpture associés au Génie des Arts, 
Cupidon faisant le lien entre toutes ces personnalités

on ne les voit pas souvent : "la Bonté et la Générosité"

la Charité

la Justice et la Clémence

l'Histoire

la Poésie

deux Nymphes aux beaux cheveux tressés

l'amour des Arts console la Peinture des critiques ridicules de ses ennemis

l'union de la Peinture et de la Sculpture


comme rien n'est parfait, la Mélancolie est ...

...mélancolique !



Après toutes ces allégories, d'autres thèmes : à la télé ils disent "récurrents" :

Psyché ne peut s'empêcher d'admirer Cupidon dormant...
...attention, tu vas le réveiller !
même scène de jour. Si Cupidon a bien ses ailes d'oiseau
Lagrenée ne savait pas qu'il était convenu d'ajouter des ailes de papillon à Psyché



il est à Pau :



la mort de Cléopâtre numéro 1

et deux nouveaux :




celui-ci n'est pas de Lagrenée, mais de Rivalz

demain : connaissez-vous Vien ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire