lundi 10 juillet 2017

La maison de campagne de Victor Horsa...

...à vendre…!



je confirme qu'un vitrail au plafond change tout !











…baissée de moitié, c’est une affaire !

Victor Horta est pour moi un peu comme Gaudi, sauf qu'il s'agit de la Belgique, où le ciel peut-être aussi bleu qu'en Catalunya. Le syle Horta, ce sont des courbes ; la lumière des vitraux ; un décor total qui fascine tous les amoureux de Bruxelles.

Je suis attentivement les ventes d’Emile Garcin, il a l’art de dégoter des maisons d’exception, qui sont comme une leçon d’histoire : je suis donc ses annonces, et trouve la maison de campagne (il avait donc une maison-de-ville) du Grand Architecte :

« Situation exceptionnelle au sein d'un parc de 3 ha dominant le lac de Genval « La Bastide » que Victor Horta construisit en 1913 pour lui-même et son épouse.






...devenue la propriété de la famille Langhe-Dautzenberg, une importante transformation fut entreprise par l'architecte Raoul Béguin en 1943 qui lui donna son allure actuelle de prestigieuse maison de réception dans un esprit Art Déco. L'actuel propriétaire, le célèbre violoncelliste Mischa Maïsky a fait perdurer l'esprit de la villa par des réaménagements orchestrés par l'architecte Ferdinand Joachim et une décoration dirigée par l'ensemblier Michel Colson. La propriété comprend deux constructions : la « Bastide » et une maison de gardien, « la Conciergerie », implantées en haut du parc. Jardins, fontaine, bois, allées, étang »

C'est l'intérieur qui est exceptionnel, des matériaux nobles, des fresques, le tout Art-Déco :









Le détail qui tue est livré dans une annonce concurrente : « Laissée à l'abandon entre les années septante et 1990, la bastide a été achetée par le violoncelliste Mischa Maisky qui l'a rénovée avec l'aide de l'architecte Ferdinand Joachim et de l'architecte d'intérieur Michel Colson...

on retrouve au sol les sirènes de l'arcade




...le propriétaire actuel tente de vendre la maison depuis 2009. Il a baissé le prix de 7,5 millions d'euros à 4,5 millions d'euros. 

bref, une bonne affaire » !

Voulez-vous faire une bonne affaire ?

proche de votre lieu de travail

au Parlement européen ?

les sirènes au sol, Victor rêvait de mer

comme toujours, il y a une maison de concierge

je m'en contente

et fais le chauffeur

logé-nourri !


je ne vous avais pas montré les salles de bain


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire