mercredi 12 juillet 2017

Cavalières

rien ne remplace une ramure de cerf, pour accrocher les licols

Quoi de plus agréable en été que de partir de bonne heure en montagne ? Tout est mouillé, il vaut mieux avoir les chaussures appropriées. Faire une promenade à cheval suppose des préalables : aller chercher le cheval, il est au loin, dans un herbage, accompagné d'un copain (cheval). On l'appelle, il vient. La cavalière lui enfile le licol, retour vers l'écurie. 

Tout est tellement mouillé que le demi-deuil se repose trempé sur les herbes couvertes de rosée. Que du vert, partout, sous les nuages bas.

Un petit tour de manège, des ajustements de la selle, des voltes, départs au trot, au galop, on tourne à l'envers, deux petits tours et la matinée passe à cheval.













une sitelle chahute dans les boiseries vermoulues



et les chatons jouent dans l'écurie





la vie est cool

dans les montagnes mouillées

des Pyrénées



la suite demain

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire