mercredi 29 novembre 2017

En route vers Bagnères

Le dernier voyage avant le 3 janvier 2018 : car Jean-Noël L. dont je ne risque pas de dévoiler le nom, (notre vertébrologue préféré), a décidé de filer en Thaïlande voir sa fille qui y vit. Il existe de pires destins. Il nous fait donc faux-bon pour le 13 décembre, tant pis pour nos sciatiques, et nous demande de nous auto-soigner en attendant son retour, l'an prochain donc !








les conducteurs détachés nous proposent des voyages tentants en Europe de l'Est

mais nous allons tout simplement à Bagnères-de-Bigorre
Ca fait un mois que nous n'y sommes allés, et nous sommes partis, testant la nouvelle Volvo de René. René ne connait pas Arditi et ses feuilletons dans les vignes du Seigneur, où il est un  expert renommé, au volant d'une Volvo 4x4 noire, la voiture des mecs qui recherchent la sécurité nordique avant tout : 5 cylindres (ce qui est mieux que quatre, et vise à snober les 6 trop consommateurs de fluide), double circuit de freins. Double carburateur, tout est en double. On a du mal à ne pas percuter les véhicules devant qui se trainent à 130 quand nous roulons sans problème à une vitesse supérieure. Dommage qu'il n'y ait pas de neige sur l'autoroute, pour dépasser tous ces traînards !
 


 
Le Pic du midi a revêtu sa couverture blanche d'hiver, et avec le soleil d'automne, entouré des montagnes enneigées, il est magnifique. Noël L. m'apprend un geste tout bête, consistant à se mettre devant une table debout, et à ouvrir les jambes une après l'autre pour un geste latéral, comme on n'en exécute pas spontanément puisqu'en marchant les hanches vont devant-derrière, rarement de côté.

Manière donc de débloquer la hanche droite, plus atteinte que la gauche. Je ne parle pas de politique, mais on dirait que mes hanches en font, leur droite étant bien abîmée, avec les risques que l'on sait, si malheureusement le fémur et son fameux col devaient faire les frais d'une ankylose généralisée.

bon voyage Jean-Noël !

et rendez-vous mercredi 3 janvier 2018



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire