samedi 21 septembre 2013

La morale…de la rue Bury



…me fait penser à Victor…

Victor ... qui ?        Victor Hugo

   






Lors d’une rapide ballade dans Liège, les faïences décoratives sont si nombreuses, que j’y trouve même l’agriculture. Sympa !





Mais il faut se rendre rue Jean Bury, perpendiculaire à la rue du Général Bertrand, quartier Sainte-Marguerite.

Elle se termine en impasse : le motif pour s’y rendre, c’est l’immeuble de briques portant les numéros 1 ; 3 et 5 :  l’immeuble de la Morale !















Il y a le devoir, celui du soldat, armé d’un fusil. Il y a le travail, « travaillons, il n’y a que cela qui amuse », m’a appris mon père à l’Ecole primaire, je ne trouve pas ça si faux au premier et même au second degré. La médecine moderne rappelle aux retraités qu’ils ne vivront vieux qu’en restant en contact avec les autres ; en faisant fonctionner leurs neurones pour prévenir la maladie d’Alsheimer ; et en marchant (dix mille pas par jour, ça en fait des pas !).
 

Mais le must, c’est le centre : Dieu-et-Patrie. Les deux associés. Pour creuser ce que cela signifie exactement, je n’ai qu’une piste : le grand Victor Hugo : il croyait à la Création, pas aux religions. Voici quelques citations, souvent bien senties !

Tout d’abord, "Par Dieu, - fixons encore le sens de ce mot, - nous entendons l'infini vivant." / William Shakespeare /1864). Pas mal ça : l’infini vivant, ça sonne même comme une devise d’Agro.

Je kiffe !




D’ailleurs, "Dieu est derrière tout, mais tout cache Dieu."/ Les misérables / 1862).

A propos de Dieu, voici une anecdote amusante de François Arago, qui releva entre autres le méridien de Paris, mais pas que… :

Quand Laplace eut publié sa Mécanique céleste, disait-il, l'empereur le fit venir. L'empereur était furieux. "- Comment, s'écria-t-il en apercevant Laplace, vous faites tout le système du monde, vous donnez les lois de toute la création et dans tout votre livre vous ne parlez pas une seule fois de l'existence de Dieu ! - Sire, répondit Laplace, je n'avais pas besoin de cette hypothèse." / Choses vues / 1887)

Hugo précise le fond de sa pensée : "Toutes les religions sont fausses par la surface qui est le dogme, et vraies par le fond qui est Dieu." (Philosophie prose). Et d’ajouter dans Religions et religion / 1880) ces propos qui précèdent l’invention de la laïcité :

"Homme, contente-toi de cette soif béante ;
Mais ne dirige pas vers Dieu ta faculté
D'inventer de la peur et de l'iniquité,
Tes catéchismes fous, tes korans, tes grammaires,
Et ton outil sinistre à forger des chimères."

Il écrit Koran avec un k, je ne me suis pas trompé ! Il en profite par ailleurs pour dire ce qu’il pense des médias : "La presse a succédé au catéchisme dans le gouvernement du monde. Après le pape, le papier." /Tas de pierres

Et pour les prochaines élections européennes, nous sommes avertis :

"Ne soyons plus anglais ni français ni allemands. Soyons européens.
Ne soyons plus européens, soyons hommes. –
Soyons l'humanité.
Il nous reste à abdiquer un dernier égoïsme :
la patrie."

Choses vues / 1887

127 ans avant 2014

C’était un mec, hein ?

Ça fait réfléchir, n’est-ce pas……une ballade rue Bury !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire