jeudi 1 août 2019

Le papillon de Saint-Bertrand

Que faire visiter aux invités ? A quelques minutes de Saint-Bertrand, facile de les emmener : malgré l'été, le fait qu'il n'y ait pas de plage diminue le nombre de touristes. Le temps n'est plus très chaud, même il bruine, ce qui chasse les amateurs de canicule. On peut tour à tour visiter Valcabrère ; le jardin aromatique ; les ruines romaines, l'exposition sur le trophée dans l'ancienne gendarmerie, et bien entendu les Olivetains ...le clou étant Saint-Bertrand. Si l'on arrive un peu tôt, on passe en voiture les barrières ouvertes pour les résidents, et on économise la dure montée à pied vers la ville haute. A la fin, on peut regarder les touristes gravir les dernières marches pendant que l'on sirote une bière avec la tarte aux cerises offerte par l'ancien hôtel du Comminges, sous une treille de trompettes de Jéricho !



Nous avons fait cette visite des dizaines de fois, et cette fois-ci je décide de mettre le paquet : non seulement on va entrer au Nord de la cathédrale, la partie gratuite, qui permet pourtant d'accéder au tombeau de Bertrand après être passé sous le grand orgue. Il fonctionne, et joue l'ave maria de Schubert ! Mais on va ressortir, passer par l'accueil, vérifier s'il existe vraiment le pass-tourisme accédant aux musées du Comminges, promis lors du dernier conseil municipal, et re-visiter cloitre+trésor+stalles du choeur. Tarif adulte : cinq euros, on y va !

Il y a tellement de merveilles à voir que l'on découvre toujours de nouvelles choses : méditant deci-delà assis sur une chaise ou une belle dalle polie de marbre noir veiné, je cherche avec le zoom déployé quels détails je pourrais dénicher dans l'obscurité ambiante, peu propice pourtant à de nouvelles découvertes.

Et je trouve !










































c'est là qu'une voix me susurre à l'oreille :

(sa voix)



il est là !



le papillon de Saint-Bertrand existe, ce n'est même pas un miracle :

je l'ai trouvé


PS : la dernière fois :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire