vendredi 9 août 2019

Les papillons de Portet d'Aspet


C'est un rite, nous retournons à Portet d'Aspet, comme nous l'avons fait il y a deux ans : visite à Gilles L, qui nous a réservé des boites des nocturnes capturés chez lui il y a des années. Le reste de sa collection a été emmené par son fils photographe, qui expose dans le centre de la France les collections de son père. Notre projet, est d'alimenter le futur Parc naturel régional en preuves de la biodiversité des Pyrénées, vaste dessein !


En pratique, nous attend cette boite emblématique par son titre, des nocturnes trouvés dans la région :


Je détaille les étiquettes : un entomologiste doit préciser les prises, la date, l'heure, le lieu, l'altitude :







Cossus cossus a une chenille énorme, qui vit dans le vieux bois

dans le livre de Boubée, l'inventaire des papillons trouvés à Aspet

Vous avez remarqué ? Un lieu revient systématiquement : Rosalia. Gilles me raconte qu'après son tour du monde, il a décidé d'acheter une maison ici. Le balcon en bois donnant sur les montagnes l'a de suite séduit. D'autant que sur le bois...


... je fouille les tas de bois nombreux...


et je trouve :


Rosalia alpina a été nommée injustement comme habitante des Alpes. Mais elle est bien plus courante chez nous... même si elle est aussi menacée...!

Un petit tour dans le jardin, où éclatent les roses trémières, pendant que le buddleia attire les femelles de tabac d'Espagne ;




Gilles a pris ses précautions, il a réservé une demeure éternelle au cimetière



pas possible : il a fait graver Rosalia !


l'Eternel est averti : il est prié de faciliter les recherches du porteur de la présente !




1 commentaire:

  1. Quel honneur de te connaître et quel plaisir de parcourir le Comminges à tes côtés
    Puits de sciences et d'humour, ta passion se communique

    RépondreSupprimer