jeudi 8 août 2019

La couronne de Toulouse

Je vous ai déjà parlé de Debat Ponsan. Le peintre de Toulouse. De fil en aiguille, je suis tombé la dernière fois sur le catalogue du salon de 1894, dont le titre précis est : "le nu au salon", qui dresse la liste des oeuvres présentées, parmi lesquelles il y avait le tableau de Ravaut, l'auteur de "l'excommunié". Comme les auteurs sont classés par ordre alphabétique, et que D est le premier, la table des matières met en avant "la Couronne de Toulouse", que l'on voit aujourd'hui en se tordant le cou au plafond de la salle des Illustres du Capitole de Toulouse. Retour aux sources !

oui, la couronne de Toulouse est bien nue !


le thème étant le nu, c'était la Madeleine de Ravaut qui était citée, pas Raymond VI l'excommunié

Il faut absolument que je commence par Toulouse, qui est sinon une femme, du moins une déesse, couronnée par les Arts et dans le cas précis par la Peinture.

Toulouse porte une couronne, présente les armoiries de la Ville

la Peinture la couronne, pendant que la Sculpture lui offre les statues de Mercure et de la Victoire



au centre, la musique est représentée par la première violon du Capitole, et par une lyre


et dessous, c'est  la Comédie (avec le masque de Melpomène), puisque la Littérature est à droite de la Muse-sculpture qui offre les cadeaux


tant que j'y suis, je termine la revue de détail par la signature

c'est l'Architecture qui brandit le compas, et signale la signature de l'artiste

Je vous ai parlé de catalogue, il existe un texte :


Il commence bien, mais il continue en vers :



voilà, vous n'avez plus besoin de vous tordre les cervicales en visitant le Capitole !



PS : pour revoir les oeuvres d'Edouard Debat Ponsan :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire