dimanche 27 mai 2018

Velella velella

Oui, on les appelle des velelles : chaque même saison dans le Sud c’est l’époque où les « petites méduses bleues » viennent s’échouer sur les plages méditerranéennes , ces dernières ont pour nom latin Velella velella, mais plus communément ont les nomme aussi « Vélelles » ou « Barquettes de la Saint-Jean ». Si elles s’échouent en nombre sur le littoral méditerranéen, elles peuvent également s’échouer sur les plages du Finistère : à mille deux cents kilomètres d'ici !





Poussé par la curiosité, j'effectue les recherches habituelles sur le Web et découvre que cet étrange animal marin est donc une vélelle, encore appelée selon nos régions côtières : barque de Saint-André, barque de Saint-Pierre ou encore méduse voilette (et non violette, à cause de sa voile), même si ce n'est pas une méduse mais une colonie de polypes aquatiques vivant à la surface de l'eau.

La vélelle es plus précisément un cnidaire hydrozoaire pélagique qu'on retrouve souvent échouée sur les plages au gré des vents et des courants. Elle se présente sous l'aspect d'un anneau cartilagineux ovale de couleur bleutée n'excédant pas six centimètres. La partie centrale, bleutée, entourée de cercles concentriques est surmontée d'une voile translucide triangulaire, perpendiculaire au flotteur. C'est ce flotteur rempli d'air, porteur de multiples polypes et tentacules, qui leste l'embarcation.



Enfin sachez que contrairement aux méduses, les vélelles ne provoquent pas d'urticaire chez l'homme... donc on peut se baigner en mer en toute sécurité, si on aperçoit ces étranges barques flotter à la surface de l'eau !


en réalité, on se trempe juste les pieds dans l'eau à 16°


mais on pourrait ?

il y a plein d'autres créatures dans l'eau



avec les habitants de la mer, il y a tout un vocabulaire latin nouveau à découvrir :

demain je vous parle de :

Ploeticus muelleri !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire