vendredi 9 février 2018

Paris enneigé, Paris bloqué, Paris glacé ?

gare Matabiau quai 1B : railway Art

C’est bien connu : la France ne résiste pas à un peu de neige : nos amis Allemands se moquent de nous, chaque automobiliste là-bas est obligé de s’équiper de pneus-neige (comme nous le faisons nous qui sommes proches de la montagne). Chez nous, pays de la liberté où les mesures contraignantes consistent à abaisser la vitesse sur les routes secondaires au lieu de procéder aux travaux améliorant la sécurité, on laisse faire, puisque la crise quand il y en a une consiste à bloquer les camions quelques nuits, à héberger les automobilistes pris au pièges des routes coupées ; et à repartir ensuite comme avant.

pourquoi aller si vite et stopper ensuite sous les tunnels ?

en test : un GPS nous informe du trajet !

tu parles, on aura 60 mn de retard !

Nous avons réservé un TGV avec un nom typique de la nov-langue franço-internationale : In Oui, (oui, c'est de l'humour SNCF) certains que même sans pneus-neige et sans chaines, le fer contre le fer des rails permettrait d’écraser la neige, dont vous savez que par une malignité particulière, elle s’accumule sur la pourtant faible largeur des rails ? Il n’existe pas de déneigeuse des rails, trop étroits, et saler les rails exigerait une machine qui n’a pas encore été inventée. Au fur et à mesure du trajet, la SNCF voulant convaincre les voyageurs qu’elle sait communiquer, le Chef de Train nous lance des messages du style : -« Mesdames et Messieurs,  je viens de réussir à joindre le Conducteur du Train par téléphone » (exploit, car le chef du train en question était au téléphone avec sa meuf, donc injoignable). Il nous explique que la neige étant susceptible d’envahir le tunnel prochain par un mouvement rasant, le principe de précaution veut qu’il arrête le train pour regarder de près la voie.

campagne enneigée autour de Paris, chevreuils réfrigérés

On croit rêver quand le même Chef de train annonce : -« nous venons de quitter la voie TGV (qui a coûté des milliards) qui était peu sûre (puisqu’il a neigé cette nuit) pour emprunter la voie normale » (qui fréquentée par les trains de marchandise écrasent la neige et laissent des rails propres)
Nous arrivons avec une simple heure de retard, malgré l’exploit d’avoir atteint la vitesse de 317 Km/H, exploit bien relatif quand on stoppe ensuite sous les tunnels pour éviter de salir le train. L’hôtel est tout proche à pied sur les trottoirs glissants. Les bus sont à l’arrêt faute de pneus neige (ne me parlez pas de chaines). Heureusement le métro fonctionne, ils n’ont pas osé prétendre à l’enneigement en sous-sol ! Paris est bloqué, les banlieues souffrent une fois de plus (mais que viennent-ils donc depuis Melun nettoyer les chambres d'hôtel dans Paris au lieu de rester chez eux ?).


le balcon constitue un frigo très efficace



Ce n’est la faute de personne, le porte-parole du Gouvernement dira plus tard que quiconque pas davantage l’opposition ne peut maitriser la météo de la France, qu’il pleuve et que les riverains soient inondés, qu’il neige et que les rails soient enneigés. On apprendra dans le train que si certaines rames ne partent pas à l'heure, c'est que le conducteur habitant la banlieue, et n'ayant pas de train pour rejoindre le sien, le train est resté à l'arrêt faute de conducteur ! 

Je regarde les émissions sur la 24 qui montrent nos contemporains vivre en Alaska. Ils survivent, vous allez me répondre qu’étant obligés de résister au froid,

ils se sont équipés pour !

nous, on croit au réchauffement climatique

vous verrez que cet été, il fera beau


on aura économisé les chaines de nos voitures !

soyons sérieux : demain : ouverture de Rétromobile !



mon nouveau Lumix fait des photos panoramiques
Porte de Versailles
comment se réchauffer : un clop sous la neige ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire