lundi 5 février 2018

Encore Cléopatre ! (3)

Les œuvres des peintres, c’est comme Ariane, on tire un fil, et la pelote aboutit sur un artiste jusque là inconnu : c’est mon cas pour tous ces étrangers, venus parfaire leur art en France, formés à l’école classique, retournés dans leur pays d’origine, où les musées les exposent.

Je vous ai parlé de Vannes, et de la redécouverte de Raden Saleh. Il est exposé en ce moment même à Singapore, avec un autre artiste : Juan Luna. Qui est-il celui-là ? Un peintre philippin né à Badoc dans la province d'Ilocos Norte le 23 octobre 1857 et mort à Hong Kong le 7 décembre 1899 (à 42 ans). Loin de nous apparemment ?


C’est là que l’histoire se corse puisqu’il est envoyé en Europe pour parfaire ses études artistiques. Il visite l'Espagne, l'Italie puis la France. Établi à Paris il épouse Paz Pardo de Tavera, qui lui donne un fils Andres.

En septembre 1892, dans un furieux accès de jalousie, et soupçonnant son épouse d'infidélité, il lui tire dessus (ces étrangères ont le sang chaud, et leur mec forcément macho est aisément jaloux...et parfois violent). Il la tue ainsi que sa belle-mère (ce qui est plus classique) ; son beau-frère présent n’est que blessé. Acquitté en février 1893, il se rend avec son fils en Espagne.

Normalement, il faut se rendre à la National Gallery de Singapore pour admirer non seulement les lions de Raden Saleh, mais ses propres toiles à lui, Juan. Dont notre fameuse Cléopâtre.

... Jusqu'à ce que  je repère son nu, une catalane. Il n’est pas à Singapour, alors où est  est-il ? Surprise, il est à Villanova-di-Geltru, que j’ai traversé bien souvent, dont on visite la gare avec son musée des trains catalans, et dont j’ignorais la bibliothèque... avec la Catalane nue !

une chanson pour Julien Clerc ?





elle doit être quelque part sur un mur ?


Heureusement que j’y retourne bientôt !

J’annule le voyage à Singapore

Un peu comme l'a fait Rixens, voilà qu’il a peint la mort de Cléopâtre ! Voici le tableau, un grand format, où je cherche vainement l’aspic fatal !


la peinture fait voyager, non ?




vous avez remarqué à gauche cet instrument de musique ?




ça n'arrête pas : je tombe sur une autre Cléopatre, avec l'aspic (vert) ?


elle est de Reginald Arthur

vous connaissez ?



a do...va la nave ?



PS : pour revoir  Cléôpatre :


     ...et pour revoir le museudelferrocarril de Vilanova i la Geltru :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire