jeudi 2 mars 2017

Papillons improbables (10) A.Thau

une variété aux yeux bleus
Peut-on côtoyer des papillons improbables chez nous ? Oui bien sûr : nous avons assez de forêts pour qu'elles abritent des papillons sympathiques : prenez par exemple les Saturnidae : vous connaissez le grand et le petit Paon de Nuit. Je vous ai montré Isabelle. Il existe un quatrième saturnide : Aglia Thau, reconnaissable à la "hachette" qui au lieu d'une pupille d'oeil, orne l'ocelle de chacune des ailes.

Elle a la couleur des feuilles mortes, et on peut la trouver pas loin de chez soi, sans traverser la planète ! Je vous rappelle que Tau (capitale Τ, minuscule τ ; en grec ταυ) est la 19ème lettre de l'alphabet grec, précédée par sigma et suivie par upsilon. Dérivée de la lettre tau de l'alphabet phénicien, elle est l'ancêtre de la lettre T de l'alphabet latin et de la lettre Т de l'alphabet cyrillique.













j'allais oublier la chenille !

sur une belle feuille de chêne

dimorphisme sexuel

un T certes...?
une théorie sur les dessins qui ornent les ailes de papillons
consiste à retrouver l'alphabet  :


je n'y crois pas trop, mais ce qui est amusant, 

c'est de tenter de retrouver dans le tableau d'ensemble 

le nom de chaque papillon :

un boulot pas possible !

nous sommes vraiment dans...l'improbable, non ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire