vendredi 4 septembre 2015

Migrants demandés

Une population vieillissante… des jeunes qui émigrent dans la Capitale voisine. Des logements anciens vides qui se dégradent. Des logements neufs de Robien vides. Un Centre-ville qui dépérit. Des vitrines aux volets fermés-taggés. On manque d’ophtalmo. De dermato. De généraliste. On voit le boulanger partir. Le pâtissier pas remplacé. Les agriculteurs ne pouvoir embaucher.

Et ces villages qui se vident alentour… Sans compter les villages de montagne abandonnés qui longent les routes de nos vacances, maisons vides, volets fermés. Je ne parle pas de Saint-Beat, resté sinistré.


Nous sommes vingt mille habitants dans le coin.

Je propose d’accueillir dix familles de migrants (1). Ca doit faire à peu près trente habitants. Peut-être quarante ? Cela donne 1,3 pour mille de la population : pas de quoi être submergés… ! Chaque droit d’asile bénéficie de 11 Euros par jour, 330 par mois, mille Euros par famille. Ca ne va pas ruiner l’Etat, (puisqu’ils vont tout dépenser pour se loger et manger). Il suffit que le papa travaille en plus de son allocation de base : les séniors ici qui sont majoritaires ont besoin d’être accompagnés pour leurs travaux de bricolage, de jardin, et d’entretien. Moi j'ai besoin d'un jardinier, je n'en trouve pas, je le paierai évidemment suivant la Loi.

On cherche un dermato, un ophtalmo, un généraliste. Un boulanger, un pâtissier, tous les métiers. Des agriculteurs et des forestiers. Du soutien scolaire, des gens qui parlent anglais, qui ont vu d’autres contrées que les nôtres, qui nous réveilleraient un peu, nous réapprendraient l’hospitalité. N’a-t-on pas autrefois accueilli des Italiens (et des Italiennes qui comme Enza sont devenues des artistes et nous ont appris la beauté) ; des Espagnols lors de la retirada ? Ce ne sont pas aujourd’hui de mauvais Français... ce serait plutôt les plus motivés… !

Ah, j’oubliais !

Le curé ici est débordé : il est tout seul à devoir s’occuper de vingt églises.

On ne fait plus de cérémonies pour enterrer les morts

que quelques prières lues par des Diacres-civils…

   Y a pas un curé (réfugié) qui voudrait venir ici 


prier pour les Français ?



(1) Je connais beaucoup de coins de France abandonnés, vides, villages entiers à vendre, bradés. Mon chiffre est simpliste : 1,3 pour mille, donne 70.000 migrants-droit-d'asile, accueillis en France. 25.000 familles. Je vous parie que le Président va très vite l'annoncer, Angela Merkel s'étant empressée de décider, elle, un chiffre multiplié par dix !

on parie ?


Florence me file sur Facebook  ce lien

vous voyez bien qu'ils parlent Anglais

merci Florence !



c'était il y a 101 ans !

l'Histoire se répète !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire