samedi 5 septembre 2015

Le dormeur du rivage



Il dort, à la lisière de la terre et de la mer.

Il est resté parmi nous le temps des premiers pas, des premiers rires, des premiers mots.

Les vagues viennent lui murmurer une berceuse qu’il n’entend pas.

Il ne sait plus rien de la guerre, du bruit des bombes, de la fuite, de l’espoir.

Dans l’eau, il a cherché une main.

Il est petit, il dort, la tête dans le sable.



Merci Pierre, de ton message à partager.




PS : vous avez naturellement deviné, en relisant le poème, qu'il ne s'agissait pas d'une histoire banale, mais que le petit garçon était celui-ci :


la force d'une photo, (et celle-ci n''est pas la plus cruelle), est de faire changer l'histoire
du Monde : nous avons réfléchi à ce petit dormeur du rivage :
on ne peut supporter cela.

Nathalie Goulet, sénateur de l'Orne, propose de consulter les 36000 Maires de France
consultons chacun le Maire de notre Commune pour lui dire que nous le soutenons dans 
un vrai mouvement de solidarité.

c'est maintenant qu'il faut aussi "être Syrie" !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire