mardi 25 novembre 2014

Un regalo de la naturaleza


Violante Placido


vue  sur D8 hier soir !

The American (L'Américain au Québec) est un film américain d'Anton Corbijn sorti en 2010. C'est l'adaptation du roman : « a very private Gentleman » de Martin Booth (en) publié en 1901.

Jack (en réalité ce n’est pas Jack, mais George Clooney)  est un tueur à gages expérimenté et sans attaches. Mais l'échec d'un contrat (en Suède, dans la neige) lui coûte la vie de la femme qu’il aime. Enfin, il la bute sans vergogne (c’est comme cela qu’on coupe les ponts dans son job).  Il décide alors de faire une seule et unique dernière mission, qui le conduit en Italie, dans un petit village des Abruzzes : Castel del Monte. Malgré le risque et les menaces ambiantes, Jack se lie d'amitié avec le prêtre du village….




… c’est une partie de l’intrigue, telle que je l’ai découverte à la télé. En réalité, malgré les recommandations en pareil cas qui consistent à ne se lier avec personne, Jack (George) rencontre Clara. Pas par hasard : vu la crise dans les Abruzzes, (le taux de chômage y est particulièrement important), Clara travaille (le soir) en recevant des clients. Vous devinez qu’il s’agit d’un endroit un peu… scabreux, dont je ne puis parler sans enfreindre une certaine morale. George fréquente (c’est un mec plein de testostérone) le dit endroit, et « rencontre » Clara. J’oubliais : il se fait appeler Edouard. Enfin : Edward en américain. (il parle pas mal l’italien aussi).


En parallèle, il fabrique un fusil selon les spécifications d'une (autre) femme qui compte l'utiliser. Jack ignore qui la jeune femme compte assassiner mais cela ne le préoccupe pas. Il a tort.

Je ne vous ai pas dit l’essentiel : Clara n’est pas Clara, c’est Violante Placido. Une superbe italienne. Violante Placido (née le 1er mai 1976 à Rome) est actrice et chanteuse. C’est la fille de Michele Placido et Simonetta Stefanelli. Elle est la descendante du brigand Carmine Crocco. On ne choisit pas ses parents !

On comprend que George (enfin Edouard-Jack) en tombe amoureux. Comme il touche un petit héritage (en échange du fameux fusil), il promet de l’emmener quelque part en Italie convoler en justes noces. A moins qu’il ne prévoie pas de se marier vraiment, mais c’est tout comme. Mais vous devinez que la fin se termine mal. Les risques d’un métier (risqué) !


En pratique, j’ai été fasciné par le village à flanc de montagne de Castel del Monte, me disant qu’il suffirait de prendre la voiture, de foncer à l’Est, pour retrouver l’Italie … peut-être Clara ? Je doute en réalité qu’elle soit restée dans ce coin perdu, elle parait plutôt fréquenter Rome, et ses mondanités !



poor Jack !

il faut bien que la morale triomphe !







































c'est pour vous dire si j'ai étudié la question !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire