lundi 10 novembre 2014

Spain Sunday


Domingo espanol

Certains d’entre vous m’interpellent : pourquoi cette foule à la frontière ? C’est quoi ces achats en masse ? Ces caddies pleins ? Cigarettes ? Whisky ? Enfin, nos compatriotes sont en crise, ils n’achètent plus de voitures. Ne mettent plus d’essence dedans ? Nouvelle terrifiante ce matin : voilà que quand ils vont à l’hôtel, et qu’on leur facture le petit-déjeuner  (en prenant une marge de 50 % sur des viennoiseries flétries et du mauvais café) (chez eux ils consomment du Nespresso à 38 centimes la dose, et décongèlent les croissants-beurre achetés 35 centimes pièce chez Lid’l)), ils zappent le petit-déjeuner en question ! Voilà que même à Cannes, le chiffre d’affaires (en Hôtellerie) baisse, de dix pour cent !

le foulard panthère ne trompe pas : 

une Française (BCBG) ramène 20 litres de porto pour l'apéritif dominical

Les Français ne tolèrent plus qu’on les arnaque !

Pire, ils vont chez Mac-Do, ramènent le paquet petit-déjeuner-complet (pourtant pas discret) dans la chambre, et optimisent le coût total de la dite-chambre ! Les consommateurs sont tellement offusqués que les financiers optimisent leurs impôts en s’installant au Luxembourg, qu’ils font (en petit) pareil pour leur consommation personnelle. Stéphane Hessel peut être fier et se retourner dans sa tombe :

Les Français s’indigent !


La crise aidant, tous les multiples domaines où les Malins, jusqu’à présent, taillaient des croupières aux Français, sortent un à un dans la Presse. Et voilà qu’un jeune Ministre des Finances voudrait que (nos amis) Dentistes optimisent le tarif des prothèses en en faisant paraître le prix de revient : 10% (seulement) du coût total ! C’est affreux : voilà que les Français connaîtraient le prix de revient des pommes, des poires, du porc, et autres patates, pour devenir les témoins (actifs) des marges (énormes) que l’on prend sur leur dos !

On refuserait de céder aux arnaques !

C’est comme si, habitant un immeuble, vous disiez à votre syndic de copro, qu’il se fout de vous en facturant des prix exorbitants des prestations qu’il n’assume pas !

C’est un peu comme si…les copropriétés se révoltaient !


La crise a du bon : elle révèle les mille et une façons qu’ont les autres, surtout les beaux parleurs, d’arnaquer nos contemporains. Les multinationales d’installer leurs sièges sociaux…au Luxembourg. Certains des représentants (du Peuple) de se servir avant de servir. De cumuler (avant que la Loi s’applique enfin) les mandats. Que les charges sur les petits artisans, les asphyxient, avant de les faire disparaître. Que l’on paie des organismes inutiles, dont le coût se répercute sur nos impôts, et … les charges des artisans, condamnés à s’exiler : voilà que l’on doit se rendre à Lès, de l'autre côté de l'ex-frontière, pour acheter là-bas, les tissus ; fil à coudre et autres fermetures-éclair, que l’on ne trouve plus chez nous, depuis que Star-Tissu a fermé. Pourquoi fermé ici, et ré-ouvert là-bas ?

Nos contemporains en ont marre…

…de devoir faire leurs courses … à la frontière !


Indignons nous !

vous avez bien lu : on peut ramener légalement

110 litres ...  de bière à la maison

de quoi tenir une ... petite semaine ?

comme le dirait Drucker : 


"vivement ... dimanche prochain" !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire