samedi 4 janvier 2014

Autobus (suite)



Si je compte bien, ce doit être la sixième publication !



Il y a des pièces partout : métal d’un côté ; bois de l’autre. Une place terrible, impossible de rentrer dans l’atelier, il faut que je m’y mette pour ranger tout ce bazar. Un rayon de soleil : l’envie revient (elle était partie pendant les fêtes), et je reprends le châssis. Troue ; taraude ; soude, ajustant en permanence, l’obsession étant de respecter l’axe longitudinal, marqué par une règle (elle se dérègle tout le temps) ; et que la suspension fonctionne. Fonctionne bien, sans accrocs. Je révise l’avant qui frottait. Ca marche.

les marche-pides ne sont pas encore coupés

Grand moment : la partie bois arrière vient s’ajuster sur les tôles de l’avant : il faut poser un pare-feu provisoire, et faire que tout s’ajuste. Problème avec les garde-boues avant prolongés par les marche-pieds d’origine : celui de gauche (côté conducteur) ne sert quasiment à rien : il faut le recouper, sans omettre un joli arrondi. Coupe, polissage ; grand coup de soudure par dessous.

Celui de droite au contraire est indispensable à l’accès voyageurs : il lui faut toute son ampleur, avec le même (joli) arrondi ensuite. Les parties restantes des deux marche-pieds seront vissées sous la partie bois on ne les verra plus pendre comme maintenant.

à droite détail marche-pied entrée voyageurs



côté gauche conducteur


Du coup, il devient possible de poser provisoirement les roues, et de mettre le véhicule à l’endroit. Tentant de reprendre les morceaux de carton d’origine, (il en reste quand-même moins !) et de vérifier la silhouette générale.
 

 




Ouf ! les photos ne trompent jamais !

Ca paraît équilibré !




j'avoue avoir hâte de faire fonctionner la porte pliante avec guide en U sous le toit !





Je vous dois un aveu, je n’ai pas tout à fait conçu le montage de la partie supérieure : celle des vitres. Je devine qu’il faut construire un sandwich : des montants bois 10mm large et 5mm d’épaisseur. A l’intérieur, une vitre. Et par-dessus, un renfort : bois ? métal ? Je traine un peu, je tourne en rond, il va falloir que je me lance…


…à l’eau !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire